Le premier round avait débuté il y a quatre mois, lorsque Neymar avait accusé le défenseur de l'OM Alvaro Gonzalez d'avoir employé des termes racistes à son encontre. Finalement blanchi par une enquête de la commission de discipline de la LFP par manque de preuves, le défenseur espagnol a retrouvé l'attaquant brésilien sur le terrain, ce mercredi soir, pour le Trophée des champions (supercoupe).

Et il n'a pas fallu longtemps après la montée au jeu de "Ney" pour que les deux hommes se retrouvent au duel sur le terrain. Comme souvent, c'est le PSG qui s'est imposé. Grâce à un penalty de Neymar, garnissant au passage l'armoire à trophées du club. Et puisque le Brésilien n'a pas le succès modeste, le match s'est poursuivi sur Twitter... L'ex-Barcelonnais a d'abord adressé un "Le roi, n'est-ce pas Alvaro ?" clairement destiné à Gonzalez. L'Olympien a alors partagé une photo du match sur laquelle on le voit tenir Neymar par la tête: "Mes parents m'ont toujours appris à sortir les poubelles".

Après une allusion facile de Neymar sur le manque de titres de l'OM ces dernières années, Gonzalez a envoyé une photo de Pelé avec trois coupes du monde dans les mains, avec ces mots: "L'ombre éternelle du roi". Neymar a alors conclu les débats par un "Et toi, la mienne t'a rendu célèbre. De rien, fenômeno". La suite au prochain épisode: le 7 février pour un OM-PSG qui s'annonce plus explosif que jamais.