Trois jours après leur élimination frustrante par Leicester en 8e de finale de Ligue Europa Conférence, les Rennais sont désormais 2e avec 52 points, et certains de rester sur le podium après le choc dans la soirée entre Marseille et Nice, provisoirement 3e et 4e avec 50 points.

Un triplé de Serhou Guirassy, un doublé de Martin Terrier et un but d'Hamari Traoré: quand Rennes a besoin de se remonter le moral, gare aux équipes de bas de tableau sur sa route. Clermont et Bordeaux s'étaient pris 6-0, Saint-Etienne 5-0.

A force de tels tarifs, le dauphin rennais dépasse désormais le leader parisien au classement des meilleures attaques du championnat (63 buts contre 59).

Même si les Rennais ont imprimé dès l'entame du match un rythme et un pressing qui n'ont pas laissé d'air aux Messins, l'ouverture du score a été accompagnée par un peu de confusion.

Slalomant dans la défense, Flavien Tait a poussé Jemerson à la faute et obtenu un penalty. Marc-Aurèle Caillard a repoussé le tir de Terrier et Benjamin Bourigeaud a conclu, mais l'arbitre a fait retirer le penalty, le gardien s'étant trop avancé avant le tir.

Sur sa seconde tentative, Terrier, désormais 2e meilleur buteur du championnat avec 16 buts derrière les 17 de Wissam Ben Yedder, n'a laissé aucune chance à Caillard (1-0, 18e).

Puis les Rennais ont déroulé. Avec une belle action de Terrier qui, du milieu de terrain, a renversé le jeu vers Bourigeaud et parfaitement suivi l'action pour conclure d'une frappe croisée millimétrée (2-0, 27e).

Puis un mouvement collectif rapide qui a permis à Bourigeaud de servir idéalement Guirassy, titularisé à la place de Gaëtan Laborde (3-0, 40e). Guirassy était encore à la réception d'un centre de Traoré en début de seconde période (4-0, 54e). Cinq minutes plus tard, c'est Traoré qui a conclu après une remise en retrait de Lovro Majer (5-0, 59e).

Et sur un corner joué rapidement à deux, Guirassy a inscrit en suspension le but de son triplé (6-0, 64e), à la veille de partir pour la première fois avec la sélection guinéenne.

Alors que les Rennais ont nettement baissé le rythme en fin de match, Louis Mafouta, oublié dans la surface, a sauvé l'honneur pour Metz (6-1, 87e). Le 3e but de l'année 2022 pour les hommes de Frédéric Antonetti, qui restent à la 19e place avec désormais 4 points de retard sur le barragiste.