Tout le monde n'est pas d'accord sur le sujet en Italie...

Le sujet enflamme l'Italie tout entière. Alors qu'hier, la Gazzetta dello Sport affirmait que le championnat ne serait pas rejoué, le président de la Fédération italienne de football (FIGC) a affirmé le contraire hier soir.

"Nous allons tout faire pour que les championnats aillent au bout, au besoin nous demanderons à l'UEFA et à la Fifa d'aller au-delà du 30 juin et de jouer en juillet ou en août", commence Gabriele Gravina sur Radio Marte. "Il est prématuré de penser à une date, mais nous devons rester optimistes, y compris pour la santé des Italiens et souhaiter que la situation prenne fin le plus tôt possible" a-t-il précisé.

Une réunion très importante doit se tenir ce jeudi entre les représentants de la ligue italienne, de la FIGC, du syndicat des joueurs, des entraîneurs et du gouvernement pour évaluer la situation et les options qui pourraient être choisies.

Depuis plusieurs jours, le pessimisme est de mise vu la gravité de la situation en Italie. Le président de Brescia avait notamment déclaré: "On ne peut plus jouer cette année. Certains ne se rendent pas encore compte de ce qui arrive et ces gens sont pires que le virus. Il ne faut pas penser à quand on va recommencer, mais à survivre. Et si on parle de football, tout doit être remis à la saison prochaine. Soyons réalistes ! Ce virus c’est la peste." 

Affaire à suivre donc...