Dans un entretien sur France Football, Leonardo a évoqué le cas Lionel Messi. Clairement, le directeur sportif du PSG ne ferme pas la porte à un transfert cet été. Mais il a conscience que le temps avant la fin du contrat de l'attaquant, soit quatre mois, est très long dans le football. En d'autres termes, la situation peut évoluer dans un sens comme dans l'autre. 

Ces déclarations n'ont pas plu du tout en Catalogne. Si le FC Barcelone, qui est toujours sans président et qui a encore repoussé la date des élections, n'a pas réagi, la presse l'a fait à sa place. Pour les journaux catalans, la sortie du directeur sportif est déplacée. Notamment car Lionel Mess est actuellement toujours sous contrat et que dans un petit mois, les deux clubs s'affrontent en huitièmes de finale de C1.

C'est notamment le cas du journal Sport: "Leonardo est allé beaucoup trop loin. Il n’a pas hésité à affirmer que s’il y avait un intérêt des deux côtés, cela pourrait se concrétiser grâce à la puissance économique du PSG. Le PSG ne fait rien d’autre que de déstabiliser l’équipe et envoie des messages à Messi, qui continue de se concentrer à 100% sur le Barça et qui a subi un coup terrible dimanche (ndlr: exclusion en finale de la Supercoupe). Les vautours guettent…”

Un sentiment partagé par le Mundo Deportivo. " Le PSG est revenu à la charge en mettant ses griffes sur Messi. Sans se cacher et à moins d’un mois de sa venue au Camp Nou. C’est une déclaration qui a l’intention de séduire le footballeur et ébranler la stabilité du Barça."

Dans notre édition du journal du mercato de ce mardi, une rumeur indiquait que le sextuple Ballon d'Or pourrait encore rester au Barça. 

Manque de classe de Leonardo? Tentative de déstabilisation de la part du PSG? Ou simple position logique lorsqu'un joueur de la trempe de Messi est presque officiellement sur le marché? Une chose est sûre, le match entre les deux équipes du 16 février est déjà lancé. Et risque d'être explosif.