Le Camp Nou a frissonné et s’est rappelé quelques bons souvenirs ce dimanche soir. À la 72e minute, les 80 000 spectateurs ont entonné d’une seule voix des "Pedri, Pedri, Pedri", sur le même ton que les mythiques "Messi, Messi, Messi".

Et pour cause, le génial milieu de terrain espagnol venait de réussir un petit bijou : une superbe frappe au bout de deux feintes qui ont envoyé les défenseurs de Séville au tapis (1-0). De quoi revenir à hauteur des Andalous (et de l’Atlético Madrid) au classement, avec 57 unités.

Pas plus tard qu’au début de l’année 2022, les Blaugranas étaient pourtant toujours hors du top 5 à cause de leur début de saison assez chaotique. C’était avant de réussir une série fantastique : 8 victoires en 9 matchs, soit 25 points sur 27. Depuis l’arrivée de Xavi fin novembre, ce bilan grimpe à 39 sur 48. C’est bien simple : aucune autre équipe de Liga n’a fait mieux durant cette période. Pas même le Real Madrid (36/48).

Deux semaines après le carton chez les Merengues dans le Clasico (0-4), le Barça continue donc de sa série phénoménale pour mettre, de loin, la pression sur les Madrilènes. S’ils venaient à gagner leur match en retard, les Catalans reviendraient à 9 unités.

Le Real n’a quant à lui pas connu une soirée de tout repos samedi au Celta Vigo (1-2). Il a d’ailleurs fallu une énorme parade de Thibaut Courtois et plusieurs autres arrêts pour que les deux penalties transformés par Karim Benzema suffisent à empocher les trois points. "Mais les trois points sont et il n’y a rien de plus à ajouter, résume Thibaut Courtois. C’est une victoire très importante et nous devrons continuer mercredi en Ligue des champions. Chelsea a perdu à domicile ce week-end mais nous devrons être très forts parce que ça sera un grand match. Nous devrons donner plus et ne jamais baisser d’intensité."