Ses adversaires sont prévenus! Le Bayern Munich version Ancelotti a envoyé un message limpide en balayant, sans forcer son talent, le Werder Brême 6 à 0 vendredi soir, en match d'ouverture de la Bundesliga.

Le Borussia Dortmund, pour rester au contact, ne devra déjà pas trembler samedi en recevant Mayence (15h30). Quant aux deux autres équipes allemandes engagées en Ligue des Champions, Mönchengladbach et Leverkusen, elles s'affrontent samedi également (18h30).

Le nouvel entraîneur italien du Bayern avait aligné la meilleure équipe possible compte tenu des blessures du moment, avec Martinez en défense centrale aux côté de Hummels, en l'absence de Boateng, et avec Ribéry et Müller en soutien de Lewandowski en pointe.

Le Français de 33 ans, pris à partie par la presse ces derniers jours pour quelques gestes d'humeur, a marqué un but (73e, 5-0), délivré une passe décisive et s'est montré actif dans la construction. Même s'il n'a pas vraiment cherché à provoquer et à faire la différence en un-contre-un.

Face à un Werder anémique en attaque et totalement passif en défense, le Bayern, taillé pour la Ligue des Champions, s'est promené toute la soirée, bouclant son affaire avant le premier quart d'heure avec deux buts en 13 minutes.

Un centre de Lahm renvoyé dans l'axe par la défense de Brême et Xabi Alonso, à 30 mètres, contrôlait et reprenait d'un tir somptueux de demi-volée un ballon qui allait se loger dans la lucarne de Wiedwald (1-0).

Quatre minutes plus tard, passe inspirée de 40 m de Ribéry sur le flanc gauche, depuis son propre camp, pour Lewandowski complètement oublié par la défense, à la limite du hors-jeu. Le buteur, excentré, gagne son duel avec Wiedwald: 2 à 0.

Le festival a ensuite continué, Brême laissant souvent des boulevards aux attaquants du Bayern, qui n'en demandaient pas tant. Lewandowski, meilleur buteur de la Bundesliga l'an dernier (30 buts) a ajouté deux autres buts à son compteur, dont un sur penalty (46e et 77e). Le capitaine Philipp Lahm a participé au festival, avec un joli tir croisé du coin des six mètres, après un une-deux avec Müller (66e, 4-0).

Le Bayern, unanimement présenté comme favori à sa propre succession, reste sur quatre titres de champion d'Allemagne consécutifs, le record historique. Prochain rendez-vous le 9 septembre pour la deuxième journée, avec un déplacement à Schalke 04 qui sera sans doute beaucoup plus difficile.