Championnats étrangers

Le Bayern Munich a idéalement lancé vendredi sa "course poursuite" derrière Dortmund, en s'imposant 3-1 vendredi à Hoffenheim avec un doublé de Goretzka et un but de Lewandowski, pour revenir provisoirement à trois points du leader.

Après son passage à vide de l'automne, l'ogre de Bavière avait retrouvé son l'appétit en décembre, et terminé l'année sur les chapeaux de roues par quatre victoires sans encaisser un but.

Les champions en titre ont poursuivi sur leur élan et confirmé qu'il faudrait désormais compter sur eux pour le titre. Le Borussia Dortmund, champion d'automne avec six points d'avance, devra réussir un gros match en déplacement samedi à Leipzig (samedi 18h30) pour maintenir l'écart.

"Nous avons fait une première période sensationnelle", s'est félicité le coach bavarois Niko Kovac: "Tous ceux qui ont vu le match ce soir ont vu que nous étions présents, au niveau du jeu, au niveau physique. Nous allons mettre la pression (sur Dortmund) match après match. Nous voulons être champions et nous devons leur passer devant".

Ce match de rentrée après quatre semaines de trêve revêtait une énorme importance pour le Bayern: "Il va donner le ton", avait prévenu Kovac, qui veut donner au Bayern un 7e titre consécutif, qui serait pour lui le premier.

Ribéry et Robben absent, il n'avait aligné qu'un seul ailier véritable, Kingsley Coman, avec Lewandowski en pointe et Müller sur le flanc droit.

Lewandowski pour finir

Kovac avait eu des mots très flatteurs pour l'international français dans la semaine, affirmant même que le Bayern n'aurait pas compté six points de retard si Coman n'avait pas été blessé pendant les quatre premiers mois de la saison.

L'ancien parisien a fait le job, délivrant plusieurs centres intéressants et l'avant-dernière passe sur les deux premiers buts de son équipe (Goretzka 34e et 45+1). Il a été remplacé par Serge Gnabry après 73 minutes de jeu.

La petite perle canadienne Alphonso Davies, qui brûlait de faire son entrée en Bundesliga, à 18 ans, était bien sur le banc, mais devra attendre une nouvelle occasion pour débuter.

Hoffenheim, provisoirement 7e du classement, n'a pas vu le jour en première période. Remarquablement en place, le Bayern n'a pas laissé respirer son adversaire. A la pause, les Bavarois menaient 2-0. Ils avaient tiré 14 fois au but (contre une fois pour Hoffenheim) et pouvaient regretter de n'avoir pas complètement tué le match.

Le jeune coach de Hoffenheim Julian Nagelsmann procédait alors à des modifications tactiques, et la deuxième période allait être beaucoup plus équilibrée.

Les bleus ont été récompensés de leurs efforts à la 59e minute par un but en contre de l'international Nico Schulz. Mais le Bayern n'a pas paniqué et Lewandowski, le buteur maison, a tué tout suspense à la 86e minute, à la reprise d'un centre de Müller lui-même remarquablement servi en profondeur par James.