Le Bayern Munich n'a pas utilisé l'option d'achat à 120 millions d'euros pour le Brésilien Philippe Coutinho, prêté par le FC Barcelone, affirme le patron du club allemand Karl-Heinz Rummenigge dans le magazine Der Spiegel.

L'option a déjà expiré, "et nous ne l'avons pas levée", dit-il. "Maintenant nous allons devoir boucler en interne la planification de l'effectif (pour la saison prochaine) et nous verrons s'il aura toujours un rôle à jouer chez nous ou non".

Accueilli dans l'enthousiasme en août dernier et présenté comme un joueur capable d'éclairer de son talent la Bundesliga, Coutinho, 27 ans, n'a jamais réussi à convaincre.

Il était entré en jeu 23 fois en 25 journées de championnat avant la pause forcée pour cause de coronavirus en mars, mais n'avait été titularisé que dans 15 rencontres.

Opéré d'une cheville en avril, il est actuellement indisponible. Son bilan de 8 buts et 6 passes décisives est honorable, mais son influence sur le jeu du Bayern est restée bien en-deçà des attentes.

En outre, la crise du coronavirus est passée par là et le Bayern anticipe le fait que les prix sur le marché des transferts vont drastiquement baisser, la plupart des clubs européens ayant été très affectés financièrement par l'arrêt des compétitions.

Payer 120 millions pour un joueur "n'est apparemment plus une option", pour Rummenigge.

Barcelone avait payé près de 145 millions d'euros en janvier 2018 pour obtenir les services du Brésilien qui évoluait à cette époque avec brio à Liverpool. En 34 matchs de championnat avec le Barça, le meneur brésilien n'avait marqué que 5 buts et donné 2 assists, et en 54 rencontres au total, 11 buts et 5 assists, ce qui poussa le club catalan à prêter Coutinho cette saison au Bayern.