Championnats étrangers

Le bus de l'équipe de Lyon a été caillassé à son arrivée au stade Vélodrome de Marseille dimanche, où les Lyonnais rencontrent dans la soirée l'OM dans une ambiance électrique, entre tifo géant et record d'affluence.

Cette rencontre au sommet de la Ligue 1 a attiré 65.369 spectateurs, selon le club phocéen qui bat sa précédente marque de 65.148, établie en 2015 contre le Paris SG.

Un tifo géant, sur trois tribunes, a été déployé avant le coup d'envoi pour fêter les 120 ans de la création du club, avec notamment le portrait de son fondateur René Dufaure de Montmirail, ainsi qu'une réplique de Notre-Dame-de-la-Garde.

Mais le match a débuté dans la tension, des supporters marseillais jetant des boulettes de papier sur Jeff Reine-Adelaïde qui allait tirer un corner, dès la 3e minute.

Avant la rencontre, le caillassage du bus lyonnais a provoqué l'explosion de deux vitres latérales, a constaté un journaliste de l'AFP. Des faits similaires avaient eu lieu en mai 2019, en mars 2018 et en septembre 2016, lors de précédents OM-OL.

Le président lyonnais Jean-Michel Aulas, cité par La Provence, s'est exclamé: "Plus jamais ça! On est tombé dans un guet-apens, si ça continue on ne jouera pas".

La soirée avait pourtant commencé dans une ambiance festive, avec le défilé coloré et festif de 6.000 à 7.000 supporters de l'OM, depuis le rond-point du David, en bord de mer, jusqu'au stade.

La déjà forte rivalité entre les deux clubs est pimentée pour cette édition de l'"Olimpico" par la présence sur le banc lyonnais de Rudi Garcia, qui a été l'entraîneur de l'OM les trois saisons précédentes.