Championnats étrangers

Décembre, mois plus que décisif en Angleterre. Cette année, plus que les autres, devraient une nouvelle fois le démontrer. "Rien n’est gagné en décembre, mais beaucoup peut-être perdu", résume Vincent Kompany. En ce jour de Boxing Day, l’affiche propose un très intéressant Manchester City - Liverpool, où les défenses seront fortement mises à contribution. En cause : la forme des attaques respectives. Déjà 51 buts pour Manchester City, 42 réalisations pour Liverpool. Soit, de loin, les deux meilleures attaques de Premier League.

Au centre de cette rencontre, Vincent Kompany devra tenir à l’œil l’homme en forme : Luis Suarez. Auteur de dix buts en décembre (19 en 12 rencontres), l’Uruguayen est plus fort que jamais. Charge à Vincent Kompany de trouver un moyen pour l’arrêter. "Ce sera très difficile", avoue Manuel Pellegrini, entraîneur de City. "Suarez est dans un très bon moment. Mais vous savez, le football c’est marquer des buts. C’est très important et c’est la meilleure manière de gagner."

Et à ce petit jeu-là, Manchester City a aussi des arguments. 35 buts en huit rencontres à domicile, soit 4,4 buts par match. Avec neuf victoires consécutives, leur confiance est au sommet, même si Aguero sera absent pour blessure. "Ils vont bien perdre ce record à la maison à un moment ou un autre et cela dépendra de l’équipe qui aura le courage de venir attaquer chez eux", a déclaré Brendan Rodgers, coach de Liverpool.

"Quand on s’impose à Tottenham comme on l’a fait (NdlR : 5-0), il n’y a aucune raison que l’on ne puisse pas gagner ce genre de match", prévient Glen Johnson.

Liverpool aura cependant bien besoin des sauvetages de Simon Mignolet, qui sera assurément mis à contribution.

Reste que l’enjeu est aussi statistique. Depuis 2009, le leader au soir de Noël a systématiquement remporté le titre en mai. Et quand on sait que les deux équipes ne sont séparées que par un point…