"La décision qui a été prise en accord évidemment avec les autorités publiques, les deux clubs et nous pour la partie sportive, c'est de reprendre la rencontre", interrompue alors que Monaco menait 3-1, a déclaré l'arbitre Bastien Dechepy lors d'une courte allocution à la presse. Le match, commencé à 19h00, a repris à 21h00.

Ce nouvel épisode de débordements de supporters, dans une saison de L1 très agitée en tribunes, pourrait valoir des sanctions disciplinaires à Saint-Etienne, dont les ultras avaient déjà fait parler d'eux cette saison au stade Geoffroy-Guichard.

Samedi, de nombreux fumigènes ont été allumés dans les tribunes à l'occasion du 30e anniversaire du groupe ultra des Green Angels, dans le kop sud, et certains sont tombés sur la pelouse, poussant l'arbitre à interrompre le match et à enjoindre les deux équipes à rentrer au vestiaire.

La rencontre, comptant pour la 34e journée, avait été brièvement interrompue une première fois en toute fin de première période, à la 45e minute, pour des faits similaires.

Les supporters stéphanois avaient déjà perturbé la bonne tenue d'une rencontre lorsque le coup d'envoi du match contre Angers avait été retardé d'une heure le 22 octobre dernier.

Heurts à répétition

Des incidents avaient éclaté au moment du protocole d'avant-match, plusieurs ultras stéphanois étant entrés sur la pelouse et ayant envoyé fusées et autres fumigènes et détéroriant les filets des buts, qui ont dû être reprisés à la hâte.

En attendant la réunion de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), ces heurts à répétition exposent l'ASSE à de lourdes sanctions à l'heure où le club, mal classé, se bat pour sauver sa place en Ligue 1.

Des incidents similaires étaient survenus vendredi en Ligue 2 à Nancy, où le match contre Quevilly-Rouen a été définitivement arrêté à 3-0 pour le club normand, après des jets de fumigènes de supporters protestant contre la relégation nancéienne.

La commission de discipline doit se réunir en urgence lundi au sujet du match entre Nancy et Quevilly.

En Ligue 1, la saison 2021-2022 a été émaillée par plusieurs incidents, comme les jets de bouteilles d'eau lors de Montpellier-Marseille et Lyon-Marseille (sur Dimitri Payet), où le match avait été arrêté, ou encore une bagarre générale avec envahissement du terrain à Nice, toujours face à l'OM.

Un envahissement de terrain avait également perturbé le derby du Nord entre Lille et Lens (1-0), en septembre dernier.