En 2014, après être revenu d'un cancer du foie de façon héroïque, il avait déjà fait le choix d'arrêter sa carrière de joueur et de dire au revoir aux supporters. De retour en tant que dirigeant en juin 2018, l'ancien numéro 22 n'aura pas tenu la défaite face au Bayern.

L'ancienne idole du Camp Nou était sur la sellette depuis de nombreux mois déjà après son clash avec la star Lionel Messi. Pour s'exprimer, l'ancien latéral n'a donc pas choisi la lumière des caméras ou de la presse écrite. Sur les réseaux sociaux, il a envoyé une lettre ouverte afin de raconter sa vérité à lui.

"Lors de ces deux dernières années, j'ai essayé de faire des changements que je pensais très importants pour l'avenir de l'équipe première. Mais malgré ma conviction et mon insistance, j'ai échoué" explique-t-il sincèrement. "Ce deuxième au-revoir vient clore deux années où j'ai essayé de travailler pour rendre le Barça meilleur."

Dans cette lettre ouverte sur Instagram, l'ancien dirigeant explique ne pas avoir été viré mais qu'il a démissionné du FCB. "Deux saisons intenses auxquelles j'ai décidé de mettre un terme par ma propre décision. Bien que le comité de direction m'ait confirmé à mon poste lundi, j'ai présenté ma démission mardi, renonçant à la dernière année de mon contrat avec le FC Barcelone. Le moment est venu de mettre un point final au lien qui m'unit à ce club."

Eric Abidal a pris cette décision un jour après que Quique Setien soit mis à la parte. Son remplaçant sera Ramon Planes, son bras droit pendant ses deux ans. "La situation du club est compliquée, mais je n'ai aucun doute sur le fait qu'il va s'en sortir", a précisé Abidal, dans sa lettre d'adieu.