Une petite victoire en 10 journées de championnat, c'est le maigre bilan du LOSC cette saison en Ligue 1.

Première journée, le 6 août dernier. Le LOSC de Marcelo Bielsa est attendu au tournant, à domicile face à Nantes. Grâce à des réalisations d'Alonso, De Preville et El-Ghazi, les Nordistes l'emportent aisément 3 à 0. On imagine alors que Lille va revenir sur le devant de la scène avec un entraîneur de renom à sa tête et quelques jeunes pépites dans son effectif. Que nenni, la bande de l'homme à la glacière enchaînera par 3 nuls et 6 défaites. Actuels 19e de Ligue 1, la crise gronde pour les Dogues.

De plus en plus décrié pour ses choix, BIelsa est plus que jamais sur la sellette. Il faut dire que faire jouer Thiago Maia défenseur central, Nicolas Pépé en pointe ou encore laisser Kévin Malcuit sur le côté est source de questionnements. Peu à peu lâché par son vestiaire, El Loco est également dans le viseur de ses dirigeants. Au micro de Téléfoot, Gérard Lopez a en effet laissé planer le doute ce dimanche. "Il n’y a pas d’ultimatum, il n’y a pas d’échéances parce que la situation est inacceptable, mais elle l’est depuis quelques semaines déjà. Est-ce que ça passe par des changements ? C’est possible."

D'après les informations relayées par L'Equipe dans son journal du jour, une réunion concernant le limogeage de Bielsa a bel et bien eu lieu. Problème, le technicien argentin demande environ 14 millions d'euros pour quitter le banc du LOSC, tandis que les dirigeants ne lui en proposent "que" 7. Une chose demeure certaine, les Lillois vont devoir remporter un match déjà crucial pour le maintien face à Metz dimanche prochain.