Plus que le résultat, c'est la manière qui risque de lui coûter cher. Avec un duo d'attaque... Luuk De Jong-Gérard Piqué en fin de match, 54 centres en 90 minutes et un onze très expérimental et sans idées, on avait en effet rarement vu un Barça aussi pathétique que ce lundi.

"Une fois de plus, le Barça d'aujourd'hui n'est pas le Barça d'il y a huit ans. Si l'on regarde la liste des joueurs convoqués, qu'est-ce que j'aurais dû faire de plus? Jouer en tiki-taka (jeu de passes courtes, NDLR) alors qu'il n'y avait pas d'espaces? Non, on a fait ce qu'il fallait faire. Avec tout ce qu'il nous arrive, on a fait le maximum", s'est défendu l'entraîneur en conférence de presse d'après-match.

Roberto Martinez dans le viseur ?

Il n'empêche que les dirigeants semblent avoir très peu apprécié le visage affiché par l'équipe, très loin du style cher au club. En Espagne, plusieurs suiveurs du club catalan sont persuadés que le coach batave va bientôt prendre la porte, dès qu'un remplaçant lui sera trouvé. Cela ne sera sans doute pas avant jeudi, le Barça ayant un déplacement à Cadix au programme. 

Selon Gerard Romero, journaliste pour RAC1, une liste de coachs susceptibles de reprendre l'équipe a déjà été établie. Elle comporte les noms de Xavi, Antonio Conte, Andrea Pirlo, Philip Cocu ou encore Joachim Low. 

Par alleurs, le nom de Roberto Martinez est à nouveau cité, même si cela reste encore au stade de la rumeur. Le journal Sport rappelle que le profil du sélectionneur des Diables rouges est toujours très apprécié par la direction catalane, même si le déloger de son contrat avec la fédération belge ne sera pas chose aisée.