C’est l’histoire d’une rivalité centenaire entre le Lancashire, région de Manchester et le Yorkshire, celle de Leeds, qui s’exprime sur les pelouses d’Angleterre : le derby des Roses. La rivalité "la plus intense - et inexplicable - du football anglais", selon le Daily Telegraph.

Face à face, deux clubs à la trajectoire différente : Manchester United pensionnaire historique de Premier League, et Leeds "petit" promu de Championship qui retrouve l’élite après 17 ans d’attente. Les deux clubs se retrouvent pour la première à Elland Road en championnat depuis 2003.

Deux équipes en forme

Les Whites s’appuient sur leur meilleure série de la saison. Ils sont invaincus depuis cinq matches, dont la récente victoire sur Manchester City, leader de Premier League, et deux partages contre des grosses cylindrées : Chelsea et Liverpool. Les Reds sont aussi forme avec cinq victoires consécutives, contre Manchester City, West Ham, Brighton, Tottenham et Burnley, soit la meilleure série en Premier League.

Leeds pourra-t-il enrayer la bonne dynamique ? Face à City puis à Liverpool, l’équipe joueuse de Marcelo Bielsa a en tout cas prouvé qu’elle était capable de renverser des cadors. Dans la victoire face aux Skyblues, Leeds s’est montré réaliste. Ce sont plutôt les phases arrêtées qui ont permis d’arracher le nul à Anfield.

Leeds solide à domicile, Man U invaincus à l’extérieur

Le contexte sera aussi primordial. Dixièmes, les Peacocks n’ont plus grand-chose à jouer (le maintien étant en poche, lutter pour l'Europe est improbable), l’animosité avec Man U – qui lui bataille pour la C1 – en fait un évènement particulier, « sans doute le match de Premier League où l'absence de supporters dans les stades se fait le plus sentir cette saison », peut-on lire dans la presse anglaise.

Les Peacocks partent en tout cas avec l’avantage de jouer à domicile, où ils sont invaincus face au Big Four de Premier League : quatre matches nuls face à Liverpool (1-1), Manchester City (1-1), Arsenal (0-0) et Chelsea (0-0). Certes, pas une seule victoire, mais surtout aucune défaite, ce qu’aucune équipe de Premier n’a réussi. Les Reds sont, eux, invaincus en 23 matches de championnat à l'extérieur, depuis une défaite contre Liverpool en janvier 2020, et ils poursuivent le record d'Arsenal (27), établi entre 2003 et 2004.

La clé, les phases arrêtées ?

Les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer ont été vulnérables sur les coups de pied arrêtés tout au long de la saison. Seul Leeds a concédé plus de buts en championnat sur des coups de pied arrêtés que United. Toutefois, le pourcentage de buts encaissés sur coup-francs est plus élevé chez les Reds (31 %) que chez Leeds (30 %).

Le milieu de terrain mancunien Fred a, lui, parlé d’«un match très difficile». Nul doute que Leeds leur réserve un accueil particulier pour le retour à Elland Road, 17 ans plus tard. D’autant que la dernière confrontation en date à Old Trafford avait débouché sur une humiliation (6-2).