Un véritable ouragon s'est abattu sur les cages d'Alex McCarthy ce mardi soir. Le malheureux gardien de Southampton s'est retourné pas moins de neuf fois en 90 minutes pour terminer cette soirée cauchemardesque complètement assommé avec toute son équipe. "Que puis-je dire? C'est horrible", a réagi le coach des Saints, Ralph Hasenhüttl, qui a vu son équipe sombrer après avoir été réduite à dix dès la 2e minute suite à l'exclusion de Alexandre Jankewitz.

"C'était l'une de ces performances que vous obtenez de temps en temps et qui vous permet de profiter", s'est réjoui de son côté Ole Gunnar Solskjaer qui s'est rappelé les bons souvenirs de 1995 lorsque Manchester United explosait Ipswich Town sur le même score (9-0).


Ce n'est d'ailleurs que la troisième fois dans l'histoire de la Premier League qu'une équipe l'emporte avec un tel écart. L'autre épisode, c'était en 2019, avec déjà Southampton en victime face à Leicester City (0-9). Le scénario s'est répété deux ans plus tard pour cette formation qui ne savait plus à quels Saints se vouer. Chiffres et records à l'appui.

2 - Alexandre Jankewitz, qui fêtait sa première titulairsation pour Southampton à 19 ans, est devenu le premier joueur de Premier League à être exclu si tôt (après 2 minutes) depuis Gareth McAuley (West Bromwich) en mars 2015. En fin de match, Jan Bednarek (déjà auteur d'un but contre son camp) l'a rejoint aux vestiaires après une faute sur Cavani dans le grand rectangle.

6 - Les Red Devils ont marqué au moins 6 buts pour la deuxième fois de la saison (après le 6-2 contre Leeds). C'est la première fois qu'ils réussissent cela depuis la saison 2000/2001. C'est aussi la première fois depuis 1997/1998 qu'ils plantent au moins quatre buts à deux reprises rien qu'en première période.

7 - Manchester United est devenu la deuxième équipe à inscrire sept buteurs différents sur la feuille d'un match de Premier League, après Chelsea contre Aston Villa en décembre 2012 (8-0).

8 - Depuis le départ de Sir Alex Ferguson, Manchester United n'avait réussi qu'à deux reprises des matchs à plus de 5 buts sous David Moyes, Louis van Gaal et José Mourinho. Depuis l'arrivée de Solskjaer, c'est déjà la huitième fois.

12 - Avec le résultat du match aller (2-3), Manchester United a passé 12 buts à Southampton en deux confrontations. C'est le plus gros total de l'histoire de la Premier League, à égalité avec Blackburn Rovers sur Nottingham Fores (1995/96), Tottenham contre Wigan (2009/2010) et Manchester City devant Watford (2019/2020).

14 - Ce mardi soir, les Red Devils ont tiré 25 fois au but pour 14 tirs cadrés. En comptant l'auto-but de Jan Bednarek (34e : 3-0), seuls six tirs cadrés n'ont pas terminé au fond. Alex McCarthy a donc tout de même réalisé 6 arrêts.

15 - Seuls Eric Cantona et Dimitri Payet (en 33 matchs) ont atteint la barre de 15 passes décisives en moins d'apparitions en Premier League que Bruno Fernandes qui en était à son 36e match depuis son arrivée à Manchester.

46 - Grâce à ce carton, Manchester United possède désormais la meilleure attaque du championnat avec 46 réalisations, juste devant Liverpool (43). Dans les cinq grands championnats, seuls l'Inter (49), le PSG (50) et le Bayern Munich (57) ont fait mieux cette saison. 

75 - Les Mancuniens ont tenu le cuir entre leurs pieds pendant 75% du temps de la rencontre. Sous l'éteignoir, les joueurs de Southampton n'ont tiré que deux fois au but. Une seule fois cadrée.

626 - Grâce à leur possession, les joueurs de Solskjaer ont réussi 626 passes durant le match, dont 402 vers l'avant et 336 dans le tiers de terrain offensif. Soit presque trois fois plus que les Saints (215) qui n'ont fait que 37 passes dans leur tiers offensif. Les Mancuniens ont aussi touché 784 fois le ballon pour 386 du côté des visiteurs.