Les clubs de football anglais visent une plus grande diversité parmi les entraîneurs.

Ils ont mis en place un projet dans le cadre duquel des joueurs de football issus de minorités ethniques, appelées BAME en anglais, ont la possibilité de se développer en tant qu'entraîneurs. Chaque saison, de l'argent sera mis à disposition pour offrir à six footballeurs une telle formation de près de deux ans.

Raheem Sterling a récemment soulevé la question. Selon l'international anglais, il y a peu d'entraîneurs et de dirigeants issus des minorités raciales dans son pays.

"Il y a quelque chose comme cinq cents joueurs en Premier League. Un tiers est noir et n'est pas représenté au sommet du football et dans le staff des entraîneurs", a déclaré l'attaquant de Manchester City.

Les organisations de la Premier League et de l'English Football League, responsable pour les trois niveaux en-dessous de l'élite, ont mis en place, en collaboration avec l'association des joueurs PFA, un programme destiné aux footballeurs noirs et asiatiques ou aux joueurs issus d'une autre minorité ethnique.

Il est prévu que les six premiers commencent la saison prochaine. Les footballeurs qui sont autorisés à participer seront formés dans un club de l'EFL. Ils seront supervisés par un mentor. La Premier League et la PFA apporteront une contribution financière.

"Il est essentiel qu'il n'y ait aucun obstacle au travail d'entraîneur", a expliqué le directeur de la Premier League, Richard Masters. "Nous avons besoin de plus d'entraîneurs BAME pour augmenter les chances."