Chez les vainqueurs, Thorgan Hazard est monté à la mi-temps (46e) et Thomas Meunier à la 89e. Leipzg a donné le coup d'envoi de la rencontre mais c'est Dortmund qui a mis le pied sur le ballon et une action de Jadon Sancho a été annihilée par Amadou Haidara (2e). Le BVB a quand même vite pris l'avance sur un ballon volé au milieu de terrain à Kevin Kampfl par Marco Reus. Après une combinaison entre Erling Haaland et Mahmoud Dahoud, le ballon est parvenu à Sancho, qui l'a placé d'une pichenette dans le côté opposé (5e, 0-1).

Le Borussia a alors surfé sur l'euphorie engendrée par ce but précoce et a exercé un énorme pressing. Leipzig a eu quelques réactions mais Reus a profité d'une mauvaise passe de Hee-Chan Hwang pour lancer Haaland. Après avoir résisté à une charge de Dayot Upamecano, le Norvégien a ponctué victorieusement un bel effort personnel (20e, 0-2). La première occasion de Leipzig a également été pour un Norvégien mais Alexander Sörloth a trop croisé son envoi (38e). Par contre, Sancho a signé un doublé d'une frappe du droit sur un service de Reus, qui a joué un rôle décisif dans les trois buts (45e, 0-3).

À peine 25 secondes après la reprise, Leipzig a eu une balle opportunité gaspillée pas Christopher Nkunku (46e). Le Français n'était pas en veine: isolé au cinq mètres par Yussuf Poulsen, il a tiré à bout portant sur Roman Burki (58e). Sur un centre mal dégagé par la défense de Dortmund, Emil Forsberg a envoyé le ballon sur le poteau mais après avoir transité par Lukas Klostermann et Nkunku, le ballon a atterri chez Dani Olmo, qui a frappé d'environ 20 mètres (71e, 1-3). Entre-temps, Hazard n'avait pas ajusté son tir alors qu'il avait été isolé au second poteau par Reus (66e). Sur une passe de Sancho, Haaland a quand même donné le coup de grâce à Leipzig. (87e, 1-4).

Le Real Madrid, avec un assist d'Eden Hazard, s'impose 1-4 à Grenade

Le Real Madrid s'est imposé 1-4 sur le terrain de Grenade en clôture de la 36e journée du championnat d'Espagne de football jeudi. Thibaut Courtois était titulaire dans le but madrilène tandis que Eden Hazard, auteur de l'assist sur le 1-3, est monté au jeu à la 62e minute. Les Merengues faisaient la différence en première mi-temps avec des buts de Luka Modric (17e) et Rodrygo (45e+1). Après la pause, Grenade réduisait le score via Jorge Molina qui était à la retombée d'une frappe de Luis Suarez détournée par Thibaut Courtois (71e).


Le Real ne tremblait pas longtemps et reprenait deux buts d'avance grâce à Alvaro Odriozola qui reprenait victorieusement un centre en retrait d'Eden Hazard (75e). 60 secondes plus tard, Karim Benzema profitait d'une mauvaise sortie de Rui Silva, le portier andalou, pour fixer le score final à 1-4 (76e).


Au classement, le Real Madrid reste 2e avec 78 points, deux de moins que son voisin de l'Atlético Madrid, leader, et deux de plus que Barcelone, 3e, alors qu'il ne reste que deux rencontres à disputer en Liga. Grenade se classe lui 10e avec 45 points.


Monaco et Eliot Matazo en finale contre le PSG

Battu 1-5 par l'AS Monaco jeudi en demi-finale au Parc des Sports d'Annecy, Rumilly Vallières n'est pas devenu le deuxième club de D4 à atteindre la finale de la Coupe de France après Calais en 2000. Eliot Matazo a joué tout le match avec les Assémistes, qui affronteront le PSG en finale le 19 mai. Monaco s'est installé d'entrée dans le camp de Rumilly Vallières et a directement forcé deux corners. Toutefois, la première grosse occasion a été pour les visités mais le tir du gauche des 20 mètres d'Ashley Moke a été détourné en corner (17e). En quelque sorte sur la répétition, Alexis Peuget a ouvert la marque sur un envoi légèrement dévié, qui a trompé Radoslaw Majecki (20e, 1-0).

Après avoir encaissé son tout premier but dans cette édition de la Coupe de France, Monaco a accéléré le rythme et a égalisé avec la complicité du défenseur savoyard Arthur Bozon, qui a dévié de la tête dans son but un centre de Fode Ballo-Touré (27e). Le renversement de situation était enclenché et sur un corner de Cesc Fabregas, Aurélien Tchouaméni a battu Dan Delaunay (32e, 1-2). Le gardien savoyard a été plus heureux quand Kevin Volland, seul en position idéale dans les six mètres, a envoyé le ballon sur la transversale (37e). A la reprise, Rumilly Vallières a commencé à perdre le ballon de plus en plus vite et sur une erreur de Dorian Levêque, Wissam Ben Yedder a appelé le une/deux avec Fabregas pour mettre les Monégasques à l'abri (55e, 1-3). Avec deux assists à son compte, l'ex-international espagnol a amélioré ses stats d'un coup franc splendide (78e, 1-4). Fabregas pouvait quitter tranquillement la pelouse (79e) d'autant qu'Aleksandr Golovin a ajouté un but après avoir récupéré le ballon dans les pieds de Jean Manuel Ribeiro (82e, 1-5).