La pandémie de coronavirus, qui a mis le monde du sport à l'arrêt, a fortement touché les finances de Manchester United, selon les résultats financiers pour le troisième trimestre 2019-2020 publiés jeudi par le club anglais.


"Les revenus de diffusion pour le trimestre ont atteint 26 millions de livres (28,9 millions d'euros), soit une baisse de 51,7 % par rapport à l'année précédente, principalement liés a des rabais estimés à 15 millions de livres (16,7 millions d'euros) dus aux diffuseurs du championnat", indique Manchester United. Le reste de la baisse s'explique par la non-participation à la Ligue des champions et à des effets liés au calendrier des matches. L'impact total de la pandémie sur le chiffre d'affaires du club est estimé à 23 millions de livres (25,6 millions d'euros) par Cliff Baty, directeur financier des Red Devils.
Le club mancunien s'attend à un manque à gagner lié aux droits télé de 20 millions de livres (22,2 millions d'euros) sur l'ensemble de la saison. La Premier League est suspendue depuis le 13 mars par la pandémie de coronavirus et espère pouvoir reprendre mi-juin à huis clos.