Hans-Joachim Watzke s'est attiré les foudres de ses homologues allemands suite à ses propos lors d'une interview tenue à ARD.

Dans le contexte actuel, où le monde entier traverse une crise sanitaire sans précédent, les propos du président exécutif du Borussia Dortmund, Hans-Joachim Watzke ont choqué en Allemagne. Interrogé par la télévision allemande ARD sur la crise actuelle, celui s'est montré plutôt critique : "Il ne faut pas exagérer le contexte. Le risque de contamination dans une équipe de professionnels dans laquelle il n'y a que des athlètes de haut niveau ne peut être gravissime."

Watzke a également signifié qu'il n'était pas favorable à la mise en place d'un système de solidarité pour les clubs professionnels allemands. "Je n'y suis vraiment pas favorable, car ce ne serait pas normal que des clubs qui ont bien travaillé aident ceux qui ont mal travaillé ces dernières années." Ces déclarations ont entraîné un véritable tollé en Allemagne de la part des autres dirigeants de clubs en Allemagne.

"Je ne sais pas ce qu'il lui a pris", a déclaré le directeur sportif du Fortuna Düsseldorf Thomas Röttgermann, "ce n'était ni le bon moment ni le bon message." Le propriétaire d'Hoffenheim abondait dans le même sens : "L'heure de la solidarité a sonné. Le fort aide le faible. Je souhaiterais que cette solidarité qui tombe sous le sens fasse consensus auprès de tous les protagonistes de la Bundesliga".

Le président du Borussia Dortmund n'a en tout cas pas soigné son image...