Deux formalités avant l'Europe: le leader Barcelone et son dauphin l'Atlético Madrid ont gagné sans forcer samedi en Championnat d'Espagne, respectivement contre le Rayo Vallecano (3-1) et Leganés (1-0). Idéal avant leur chocs de Ligue des champions face à Lyon et la Juventus.

Ces deux succès lors de la 27e journée maintiennent inchangé l'écart entre le Barça (1er, 63 pts) et l'Atleti (2e, 56 pts), tout en augmentant la pression sur le Real Madrid (3e, 48 pts), éliminé sans gloire en C1 cette semaine et en pleine crise de résultats avant d'aller à Valladolid dimanche.

Au Camp Nou, le FC Barcelone s'est imposé sur une tête de Gerard Piqué (39e), un penalty de Lionel Messi (51e) et un plat du pied de Luis Suarez (82e), alors que le Rayo avait ouvert le score en contre par Raul de Tomas (25e).

Au stade Metropolitano, scénario similaire pour l'Atlético qui a fait tourner son effectif et s'est imposé sans trembler grâce à un penalty marqué en deux temps par Saul (50e).

Voilà de quoi aborder l'esprit libre leurs huitièmes de finale retour de C1 la semaine prochaine: les "Colchoneros" sont attendus mardi à Turin pour défendre un avantage de deux buts acquis à l'aller (2-0). Et les Catalans, sur la lancée de leurs deux clasicos gagnés face au Real, abordent en confiance la réception des Lyonnais mercredi (aller: 0-0).

Dembélé décante le match 

"Nous avons un match fondamental mercredi, son importance n'échappe à personne", a souligné l'entraîneur barcelonais Ernesto Valverde, très méfiant après les éliminations surprises du Real et du Paris SG: "Et nous avons vu ce qui était arrivé dans les autres confrontations en huitièmes..."

Au Camp Nou samedi soir, son équipe s'est retrouvée menée contre le cours du jeu quand l'attaquant Raul de Tomas, prêté par le Real, a repiqué dans l'axe, déposé Piqué et enroulé une frappe limpide au ras du poteau (25e).

Le défenseur central catalan aurait pu accuser le coup, d'autant qu'il avait failli concéder un penalty un peu plus tôt en accrochant De Tomas (5e). Mais Piqué est en grande forme cette saison: sur un coup franc excentré de Messi, le défenseur, seul au premier poteau, a coupé pour égaliser (39e).

La seconde période a été décantée par Ousmane Dembélé: à peine entré, l'ailier français du Barça a lancé dans la surface Nelson Semedo, légèrement accroché par un défenseur. Penalty, transformé à contre-pied par Messi (51e), qui a inscrit son 26e but de la saison en Liga, histoire de fêter son 800e match chez les professionnels.

Puis Dembélé a centré en retrait pour Suarez, qui a réussi un une-deux splendide avec Ivan Rakitic et plié le match (81e).

Griezmann ménagé 

Un peu plus tôt, l'Atlético a été tout aussi serein contre Leganés malgré plusieurs absences et des cadres laissés au repos, comme Alvaro Morata, remplaçant, et Antoine Griezmann, remplacé à la pause pour se ménager.

"J'ai estimé que Griezmann avait donné tout ce qu'il avait à donner dans ce match", a sobrement commenté Simeone à propos de ce changement.

Sans leur meilleur buteur, les "Colchoneros" ont tout de même pris l'avantage en seconde période: Angel Correa ayant été victime d'un croc-en-jambe, Saul a frappé le penalty. Le gardien ukrainien Andriy Lunin, prêté par le Real, a repoussé le ballon que le milieu espagnol a glissé dans les filets (50e).

A noter la belle entrée en jeu (46e) du Français Thomas Lemar, qui a expédié un coup franc direct sur le poteau (61e). De quoi marquer des points en vue d'une place de titulaire contre la Juventus...

L'Atlético a enchaîné au passage sa cinquième victoire d'affilée toutes compétitions confondues sans concéder le moindre but. Et le gardien slovène Jan Oblak, patron de la meilleure défense de Liga (17 buts encaissés), devrait être un rempart précieux mardi à Turin.