Rien ne perturbe les hommes de Christophe Galtier. Ni les quelques cas de Covid qui touchaient l'effectif, ni les départs pour la CAN... Pas même l'exclusion sévère de Morgan Schneiderlin pour un tacle appuyé dès la 20e minute.

Les Brestois ont fini la rencontre écoeurés, par le gardien du Gym Walter Benitez et par le froid réalisme des trois attaquants azuréens, tous buteurs.

Kasper Dolberg (13e), Andy Delort (79e) et Amine Gouiri (90e+4) ont successivement marqué pour porter le total de points des Niçois à 36.

"Avec beaucoup de courage, d'abnégation et d'intelligence, on a su tenir le coup", s'est satisfait l'entraîneur Galtier. "Cette victoire est importante pour la dynamique, encore plus quand il y a autant d'absents entre la CAN et le Covid. Ça permet au groupe d'exister".

Nice reprend sa deuxième place de Ligue 1, délaissée vendredi au profit de Marseille après la victoire phocéenne à Bordeaux (1-0). L'OM est dépassé à la différence de but, sur un podium consolidé derrière le Paris SG.

En effet, un premier écart semble se créer avec le 4e, Rennes, battu sur le fil samedi à Lens (1-0) et toujours bloqué à 31 points.

Strasbourg sans trembler

Monaco (7e, 30 points) aurait pu se rapprocher du trio de tête en cas de victoire à Nantes, mais les joueurs du Rocher l'ont joué prudent sur la pelouse de Nantes, pour les débuts de leur nouvel entraîneur, le Belge Philippe Clement.

Privé de Wissam Ben Yedder, touché par le Covid-19, l'ASM s'est montré maladroite face au but. Mais les Nantais (9es, 29 pts), qui restaient pourtant sur trois succès de rang en L1, n'ont pas réglé la mire non plus. Les deux formations stagnent en première moitié de tableau après ce match sans but.

A l'image de Ben Yedder, la 20e journée de Ligue 1 est perturbée par la vague de contaminations au Covid-19: trois rencontres -- Lille-Lorient, Angers-Saint-Etienne et Montpellier-Troyes -- ont été reportées à cause de clusters détectés dans les rangs de Lorient, d'Angers et de Troyes.

Conséquence: le multiplex de dimanche ne comportait que deux rencontres, Clermont-Reims et Metz-Strasbourg.

Outre un triste 0-0 dans la première affiche, Strasbourg n'a pas tremblé pour infliger aux Mosellans, 19es, leur 10e revers de la saison (2-0). Ludovic Ajorque a marqué et offert une passe décisive pour Jean-Eudes Aholou. Le Racing est 8e avec 29 points.

La 20e journée se clôt dimanche (20h45) avec le choc PSG-Lyon, sans Lionel Messi, récemment touché par le Covid-19 comme plus de 100 joueurs de L1 depuis Noël.