C'est plus facile avec Mohammed Salah ! Liverpool, leader de la Premier League anglaise et probable futur champion, a pataugé comme il n'est pas permis samedi lors du match de la 17e journée contre Watford, la lanterne rouge. Mais il a quand même gagné 2-0 grâce à un doublé de son magicien egyptien, dont le compteur de la saison atteindra la dizaine de buts lors de la prochaine réalisation.

A la 38e minute et après un énorme raté d'Abdoulaye Doucouré pour Watford, les Reds partaient très vite en contre.

Sadio Mané alertait Salah sur la gauche pour un bel enroulé du droit synonyme d'ouverture du score (1-0).

Le deuxième but a également inscrit du droit en fin de match par le gaucher égyptien.

A nouveau à l'origine de la phase, Mané s'enfonçait sur le flanc droit et centrait pour Origi, entré au jeu à la place de Roberto Firmino deux minutes plus tôt. Le Diable Rouge croquait sa reprise, mais cela permettait à Salah de tromper habilement Ben Foster d'une talonnade à la 90e+1 (2-0).

Avant de s'envoler pour le Qatar et la Coupe du monde des clubs, Liverpool (49 points) met ainsi la pression sur son dauphin Leicester (38 points) et ses Belges, Youri Tielemans et Dennis Praet, obligés de battre Norwich, avant-dernier, ce samedi.

Seule ombre au tableau, la sortie du milieu de terrain néerlandais Georginio Wijnaldum juste avant l'heure de jeu sur blessure.

Liverpool va maintenant se scinder en deux. Les principaux joueurs partiront dans un groupe de 23 au Qatar pour disputer le 18 la demi-finale de la Coupe du monde des clubs contre les Mexicains de Monterrey ou les Qatari d'Al-Sadd.

La veille, c'est une équipe B coachée par l'entraîneur des moins de 23 ans qui disputera le quart de finale de Coupe de la Ligue anglaise contre Aston Villa.

Watford reste évidemment dernier à sept points du salut. Christian Kabasele a joué tout le match en défense centrale.

Pas de 9e succès de rang pour Tielemans et Praet, Batshuayi joue 15 minutes avec Chelsea

Leicester City n'est pas parvenu à aligner un neuvième succès de rang samedi après-midi lors de la 17e journée de Premier League. Les Foxes ont partagé 1-1 face à Norwich et perdent deux points sur Liverpool, désormais distant de 10 longueurs. L'équipe de Youri Tielemans et Dennis Praet reste néanmoins deuxième.

Le deux Diables rouges étaient tous les deux titulaires mais leur cohabitation sur la pelouse n'aura duré que 45 minutes. Praet a en effet été remplacé à la pause. Le score était alors déjà de 1-1. Lancé en profondeur, le Finlandais Teemu Pukki a encore fait des siennes en plantant son 9e but de la saison en championnat (26e). Jamie Vardy lui a répondu à la 38e avec un coup de tête au premier poteau qui a forcé le portier Tim Krul a pousser le ballon dans sa propre cage.

Incertain sur une frappe de Tielemans qui a heurté le poteau en première période et sur un nouvel essai de Vardy en deuxième mi-temps, le gardien néerlandais a évité d'encaisser un second but.

Chelsea, 4e, recevait pour sa part Bournemouth. Un match qui a tourné à la faveur des Cherries (0-1) grâce à un but à la 84e de Dan Gosling. Habitué de la banquette, Michy Batshuayi a fait son entrée au jeu à la 78e minute.

Au classement, les Blues restent 4es avec 29 points mais essuyent une 4e défaite lors des cinq derniers matches. Vainqueur 2-0 contre Aston Villa, Sheffield United s'est rapproché à 4 points de Chelsea et occupe une surprenante 5e place. Dans les rangs des Villains, Bjorn Engels n'a pas joué.

L'assist d'Origi:


Allemagne

Thorgan Hazard continue sur sa lancée avec Dortmund. Une semaine après être devenu le meilleur buteur belge de l'histoire de la Bundesliga avec 34 réalisations, le Brainois a augmenté son total en inscrivant son quatrième but de la saison face à Mayence dans la large victoire du Borussia 0-4. Hazard a inscrit le troisième but de la rencontre d'une frappe mal captée par le gardien adverse.


En bas de tableau, Cologne et Sebastiaan Bornauw ont enfin regoûté aux trois points après six matches sans gagner. Et le défenseur belge s'est particulièrement illustré en marquant le deuxième but des siens, vainqueurs 2-0 contre Leverkusen. Réduit à 9 suite aux exclusions de Dragovic (62e) et de l'ancien genkois Leon Bailey (78e), le Bayer a flanché en fin de match en laissant d'abord Jhon Cordoba faire 1-0 (73e) puis Bornauw place son coup de tête pour faire le break (84e). Il s'agit du deuxième but de l'ancien anderlechtois en Bundesliga. L'autre Belge de Cologne Birger Verstraete est resté sur le banc. Au classement, les Boucs laissent la dernière place à Paderborn et montent au 17e rang avec 11 unités.

Enfin, le Hertha Berlin est sorti de la crise (1 sur 18) en décrochant une victoire vitale 1-0 face à Fribourg. Dedryck Boyata et Dodi Lukebakio étaient titulaires. L'ancien carolo a quitté la pelouse à la 90e minute. Au classement, les Berlinois sont 13es avec 15 points.

Espagne:

Januzaj et la Real Sociedad tiennent le Barça en échec

La Real Sociedad a empêché le FC Barcelone de conquérir une cinquième victoire consécutive en championnat samedi en partageant 2-2 devant son public pour le compte de la 17e journée de Primera Division. Sur le banc en début de rencontre, Adnan Januzaj est monté à l'heure de jeu, trois minutes avant le but du 2-2 définitif dans lequel il a joué un rôle.

Les Basques ont pris les devants après 12 minutes dans cette rencontre grâce à un penalty de Mikel Oyarzabal. Antoine Griezmann, d'un sublime ballon piqué (38e), et Luis Suarez, bien servi par Messi (49e) ont cependant renversé la situation en faveur des Catalans. Le coach de la Real Sociedad Imanol Alguacil a donc décidé de lancer Januzaj dans la bataille à la 59e minute. Sur l'un de ses premiers ballons, le Diable rouge a résisté parfaitement dans un duel physique avec Lenglet avant d'écarter le jeu sur le flanc gauche. C'est de ce côté qu'est arrivé le centre de Nacho Monreal qui a abouti dans les pieds d'Alexander Isak, auteur du but égalisateur (62e).

Ce partage permet à la Real Sociedad de se maintenir dans les hauts quartiers du classement à la 4e place de Liga avec 28 points. Le FC Barcelone est pour sa part premier avec 35 points et doit espérer que le Real Madrid (34 pts) ne batte pas Valence dimanche pour garder la tête.

Italie:

L'aventure de Gennaro Gattuso à la tête du Napoli a débuté par une défaite 1-2 face à Parme samedi soir lors de la 16e journée de Serie A. Relégué sur le banc en début de match, Dries Mertens est monté au jeu à une demi-heure du terme pour délivrer une passe décisive finalement inutile pour son équipe. Battus pour la 5e fois de la saison en championnat, les Napolitains alignent un huitième match sans victoire en Serie A et laissent la 7e place à leur adversaire du jour.

La rencontre a très mal débuté pour Gattuso, venu remplacer Carlo Ancelotti suite aux mauvais résultats de l'équipe. Une erreur individuelle de Kalidou Koulibaly a en effet permis à Parme de prendre l'avantage grâce à Dejan Kulusevski après tout juste 4 minutes. Blessé sur cette action, l'ancien genkois a même dû quitter la pelouse.

Naples a passé le reste du match à attaquer et a buter sur la défense de 'Giallo-Blu', dangereux plusieurs fois en contre. Monté à la 63e minute, Dries Mertens a fait mal sur son premier ballon touché pour permettre à Arkadiusz Milik d'égaliser de la tête (64e). Les tentatives désespérées de marquer le but victorieux ont inévitablement laissé des espaces derrière. Parme en a profité dans les arrêts de jeu sur une glissade de Piotr Zielinski qui a ouvert la voie à Gervinho, au départ et à la finition de l'action (90e+3).

Le 4e assist de la saison de Mertens aura donc un goût amer qui voit son équipe sombrer un peu plus au classement avec 21 points soit 17 points de retard sur l'Inter qui se déplace à la Fiorentina dimanche soir.

L'assist de Mertens: