Divock Origi, non rappelé par Roberto Martinez pour cette trêve internationale de novembre, a dû y voir le verre à moitié plein ce mardi. Resté au club au contraire de la plupart de ses équipiers appelés par les différents sélectionneurs nationaux, il a pu faire partie des premiers joueurs à poser les crampons dans ce tout nouveau complexe.

Une journée de travail pas comme les autres, donc, pour l'ex-Lillois. Et pour cause: ce centre d'entrainement a coûté pas moins de 56 millions d'euros et mis à part de nombreux terrains de football intérieur et extérieur, il offre aux Reds une piscine, des espaces de détente, des terrains de tennis, paddle, beach soccer ou encore de beach volley. Jürgen Klopp, lui, bénéficiera d'un bureau XXL.