La course à l’Europe agite une Ligue 1 plus indécise que jamais, excepté sur le nom de son vainqueur. Si Marseille apparaît également promis à la deuxième place, tout reste ouvert pour les équipes classées entre la troisième et la dixième place qui ne se tiennent qu’en neuf unités.

Dans cette série à suspense, Strasbourg endosse le costume de surprise grâce à son jeu flamboyant et les performances de Matz Sels. À Troyes, le Diable a été élu homme du match pour la sixième fois de la saison par les supporters du Racing, grâce à ses cinq arrêts et sa présence dans les airs.

Personne ne s’attendait à ce que les Bas-Rhinois s’invitent dans la course à l’Europe. La recette surprise tient aux performances du Belge mais aussi au duo Gameiro-Ajorque, auteur de 20 buts à eux deux sans oublier une défense de fer avec 34 buts encaissés et un milieu équilibré.

Doku toujours absent

Le choc face à Rennes, troisième, peut constituer un virage dans la saison des pensionnaires de la Meinau, qui reviendraient à hauteur du podium en cas de succès. Les hommes de Bruno Genesio montrent actuellement de grosses largesses défensives avec cinq buts encaissés sur les deux derniers matchs.

Les Bretons ne peuvent toujours pas compter sur Jeremy Doku, toujours en délicatesse avec son mollet. Attendu face à Monaco, l’ailier ne devrait pas réapparaître dans le groupe avant fin avril selon son entraîneur. À défaut d’un affrontement entre compatriotes, Strasbourg et Rennes jouent gros s’ils aspirent à des ambitions européennes.