Michy Batshuayi s’est fait remonter les bretelles par son coéquipier, mais Slaven Bilic en est fan

Michy Batshuayi vit une période difficile. Très efficace en début de saison, le Diable ne marque plus, ce qui a le don d’énerver son entraîneur. Un seul but en dix rencontres en 2016, ce n’est pas suffisant. "Je ne sais pas si nous avons un problème avec lui, mais au vu du nombre d’occasions que l’on s’est créées, on aurait dû repartir avec la victoire", disait Michel après le partage contre Nice (1-1) le week-end dernier.

Le Diable énerve notamment pour son excès d’individualisme. Ce qui ne passerait pas bien dans le vestiaire de l’OM. D’après L’Équipe, après cette rencontre face à Nice, Lassana Diarra aurait tapé du poing sur la table. Le milieu de terrain aurait notamment reproché au Diable son manque d’efficacité devant le but. Une remarque qui n’aurait pas plu à Batshuayi, qui a répondu à l’expérimenté Diarra. Ce dernier s’est donc emporté et a haussé le ton pour calmer le Diable et le remettre à sa place. L’ancien du Standard a alors reconnu qu’il n’avait pas été au niveau. Ce qu’il avait fait devant les médias également.

Malgré cela, l’attaquant reste très prisé et suivi. Plusieurs clubs anglais s’intéressent fortement à son profil. Jusqu’ici, personne n’avait fait de déclaration officielle. Tottenham est intéressé, mais c’est West Ham qui annonce son intérêt pour le Diable. "Oui, c’est un très bon joueur", affirme Slaven Bilic, l’entraîneur du club au London Evening Standard. "Je le connais depuis longtemps, lorsqu’il était encore au Standard. Nous avons essayé de le faire signer quand j’étais au Besiktas, mais c’était impossible à ce moment-là. En partie à cause de son prix, mais aussi parce qu’il voulait rester près de l’Angleterre, de l’Allemagne et de l’Espagne. C’est un des meilleurs buteurs d’Europe. Donc il y aura beaucoup d’intérêt s’il est disponible."