Loris Karius, préféré au Diable, a encaissé trois buts sur quatre frappes cadrées…

Même la plus belle des symphonies peut receler une fausse note. Le remplacement à la surprise générale de Simon Mignolet par Loris Karius n’a pas été un couac retentissant mais il aurait pu le devenir sans la formidable force de frappe offensive des Reds.

Remplaçant dans les coupes au vu de la tournante mise en place par Klopp, Mignolet devait retrouver sa place de titulaire face à Manchester City. Mais pour la troisième fois de la saison, le portier s’est donc retrouvé sur le banc.

Contre West Bromwich le 13 décembre dernier, Klopp avait évoqué "un coup sur le genou". Face à Leicester 17 jours plus tard, l’Allemand avait avancé "la nécessité de faire tourner vu l’enchaînement des matchs" sans forcément convaincre grand monde. Un peu à l’image de son compatriote, loin de diffuser une sérénité contagieuse et dont la responsabilité sur l’égalisation de Leroy Sané est clairement engagée. La frappe en question était peut-être puissante, elle est venue transpercer le gardien à son premier poteau…

"Bien évidemment, c’était le côté où il était, vous me l’avez montré. Les gens trouvent toujours un cheveu dans la soupe", a lancé Klopp au sujet de son compatriote qui a encaissé trois buts sur quatre frappes cadrées… "Loris le sait. Le gardien de Manchester City est en faute sur le but de Salah mais personne n’en parlera."

Parce que les choses sont aussi claires chez les Citizens que brouillées dans les rangs des Reds avec une hiérarchie mouvante qui place deux gardiens sous une drôle de pression. "L’un comme l’autre ont du mal à la gérer", a souligné Jamie Redknapp sur Sky en affichant sa préférence pour le Diable là où son acolyte Graeme Souness a rappelé "qu’il était difficile de défendre Mignolet parce qu’il a eu beaucoup d’opportunités de se faire sa place, sans y parvenir".

Avant la rencontre, Klopp avait clamé "qu’il fallait toujours faire comme cela avec les gardiens. Normalement, je dirais qu’il s’agit d’un choix pour aujourd’hui mais Loris sait que s’il est capable d’être performant, il restera dans les buts". Ce qui n’a pas forcément été le cas et vient nourrir ce débat.