Accolades, échanges de sourires, tapes dans la main, les tensions semblaient apaisées entre Edinson Cavani et Neymar à l'occasion de la réception du Bayern Munich.

Dimanche 17 septembre, le PSG reçoit l'Olympique Lyonnais pour son premier véritable test de la saison en championnat. Deux faits de match vont particulièrement retenir l'attention des observateurs: Dani Alves qui refuse de donner le ballon à Cavani pour tirer un coup-franc bien placé, préférant le laisser à son ami Neymar, et la brouille entre la star du PSG et l'Uruguayen pour tirer un penalty.

Unai Emery a, depuis, parlé aux deux joueurs pour leur indiquer clairement celui qu'il désirait voir frapper les coups de pied arrêtés, sans pour autant en informer la presse. Ce mercredi, lors de la victoire des Parisiens face au Bayern (3-0), aucun penalty n'a été sifflé ce qui n'a pas permis d'apporter une réponse définitive au débat. Une chose est certaine, Neymar, Dani Alves et Cavani semblent se partager les coups francs à tour de rôle. Il est donc possible que "Ney" et "Edi" appliquent la même règle en ce qui concerne les penaltys.

En zone mixte, le numéro 10 a tenu à clarifier certains points au sujet de cette brouille. "Les journalistes inventent beaucoup d'histoires, ils parlent trop. Ils disent des choses qu'ils ne connaissent pas, essayent de venir dans notre vestiaire et finissent pas trop parler, de choses qui n'existent pas. Mais en tout cas, tout va bien." En guise de réponse à la question que tout le monde se pose, "Qui va tirer les penaltys ?", l'Auriverde ne divulgue rien. "Ça, ça reste dans le vestiaire. Tout a été décidé. Nous avons une grande équipe de très haut niveau. Nous pouvons rêver au sacre en Ligue des Champions. Nous faisons partie des meilleures équipes."