Les stades du championnat anglais, le plus populaire du monde du football, ne respecte pas les normes pour accueillir les handicapés.

En effet, selon une enquête du Daily Mail publiée ce mardi, seulement 9 clubs sur 20 répondraient aux normes pour accueillir les personnes à mobilité réduite. Un constat accablant quand on connaît les montants qui circulent dans ce championnat...

La sonnette d'alarme avait déjà été tirée en 2015 pour que tous les clubs se mettent en règle quant aux normes d'ici 2017. Et ce n'est manifestement toujours pas le cas.

La ministre du Travail et de la Santé britannique Penny Mordaunt s'insurge : « C’est inacceptable. Il n’y a plus d’excuses possibles, la Premier League doit parvenir à respecter ces normes. »

Rien n'a été fait pour l'instant et les associations des personnes à mobilité réduite commencent à s'impatienter. C'est le cas d'Anthony Joy, président de l'Association des fans à mobilité réduite d'Arsenal. Ils attendent désormais que des sanctions soient prises : « Plus d’avertissements. Cela fait des années qu’on entend des"on pourrait" ou "on devrait". Le dialogue ne fera plus rien avancer, la déductions de points ou le huis clos sont les armes qui feront bouger les choses »

Les clubs de Manchester United et de Chelsea sont notamment dans le viseur de la Commission pour l'égalité et les droits de l'homme. En tout cas, la Premier League est prévenue et elle doit agir vite. Dans un communiqué officiel, elle aurait indiqué qu'un rapport serait en cours de conception et qu'elle le transmettrait dans les semaines à venir.