Se faire vacciner ou pas contre le covid 19 : c'est le débat qui anime la société depuis un an désormais mais aussi dans le monde du foot. Si de nombreux joueurs ont été vaccinés, certains footballeurs passent entre les gouttes.

Mais alors que le nombre de cas augmente de façon exponentielle partout en Europe et que les clubs de football ne sont pas épargnés, l'Italie a pris une décision forte en obligeant toute personne voulant pratiquer des sports collectifs à se faire vacciner.

En amont de cette décision, l'ancien entraîneur de l'AC Milan et du Real Madrid et ancien sélectionneur de la Russie et de l'Angleterre, Fabio Capello, aujourd'hui à la retraite, est très dur envers les joueurs qui ne se font pas vacciner. "Refuser le vaccin est un acte d'égoïsme et si la police est obligée de se faire vacciner, je ne vois pas pourquoi la même règle ne peut pas être appliquée aux joueurs", a-t-il déclaré dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport, "Quiconque ne veut pas se faire vacciner nuit à la société. Par conséquent, j'estime qu'il faudrait baisser les salaires des joueurs non-vaccinés."

Selon la Gazzetta dello Sport, environ 98% des joueurs de Serie A sont vaccinés contre le covid 19. D'autant qu'à partir du 10 janvier, les joueurs évoluant dans le championnat italien devront donc disposer du "Super Green Pass", les obligeant à se faire vacciner pour pouvoir jouer des rencontres officielles.

Si notre Pro League ne va pas aussi loin, plusieurs mesures ont été mises en place avant la reprise. Tous les joueurs ont dû être testés à leur retour de vacances et tous les membres de chaque club devront à nouveau subir un test PCR 30 heures avant le coup d'envoi de la 22e journée de championnat, le 14 janvier prochain. 

Si la vaccination est non-obligatoire en Belgique, les instances de la Pro League recommandent fortement aux joueurs de se faire vacciner, ou de se faire injecter la dose de rappel. Ceux qui refusent devront impérativement se faire tester avant chaque rencontre pour pouvoir jouer.