"Si Lille est champion, ils le devront en partie à Maignan". La déclaration est signée Frédéric Antonetti, en conférence après une nouvelle prestation cinq étoiles du portier. Lille vient de battre Metz (0-2). Son gardien sauve un penalty en début de rencontre, puis passe la fin de la partie à dégoûter les attaquants adverses. "Quand il y a un grand gardien en face, c'est plus dur. Sa présence et son jeu au pied sont exceptionnels. Il l'a encore prouvé ce soir" précise le coach messin. Ce soir-là, le portier rapporte une nouvelle fois des points à son équipe qui conserve toujours trois points de plus que son dauphin, le Paris SG, à six journées de la fin.

Au point de rêver d’un nouveau titre après celui de 2011 remporté avec Eden Hazard, Moussa Sow et Gervinho. Juste au moment où le Losc déboule dans la dernière ligne droite avec sur sa route Montpellier ce vendredi soir.

Si les Nordistes dégagent cette impression de force tranquille, c’est en grande partie grâce à leur stabilité défensive. Et leur gardien donc. 19 buts encaissés seulement en 32 matches de championnat. En plus d’être la meilleure défense en France, le LOSC fait partie du cercle fermé des équipes qui concèdent moins d’un but par match. Mieux, parmi les cinq grands championnats européens, c’est l’équipe qui encaisse le moins : 0,59 but/match. Un statut de "meilleure défense d’Europe", devant des cadors comme l’Atletico Madrid (0,66) ou Manchester City (0,71 but/match).

On dit qu’un titre se gagne surtout avec une bonne défense. Lille semble armé sur ce point. Avec un 18e clean-sheet face à Metz (0-2), Mike Maignan incarne cette sérénité. Élu "Dogue du mois de mars" par les supporters lillois, le troisième gardien des Bleus fait l’unanimité, même chez ses adversaires. "Mike Maignan est l’un des facteurs X tant il leur a gagné des points" reconnait Michel Der Zakarian, entraîneur de Montpellier. "Même quand cette équipe est ballottée, comme à Metz, elle tient autour de sa défense" continue-t-il.

Qualifié par son capitaine Benjamin André comme un "top gardien", Maignan est en tête au niveau du pourcentage d’arrêts avec 79,35% de tirs arrêtés, d’après des chiffres de la Ligue 1. Énormément d’arrêts décisifs ont permis à Lille d’être la meilleure défense du championnat. Le Français pousse même la comparaison avec le Parisien Navas, considéré par certains observateurs comme le meilleur à son poste en ce moment.

Le chemin vers le titre sera long : Montpellier, Lyon, Nice, Lens, Saint-Etienne et Angers se dressent sur la route des joueurs de Christophe Galtier. Derrière, le PSG est plus verni par le calendrier, mais caillou dans la chaussure parisienne, la Ligue des Champions viendra user l’effectif de Mauricio Pocchetino. Une chose est sûre. Pour priver de son dixième sacre, les Lillois savent ce qu’ils doivent faire : tout gagner. Cela commence ce soir avec la réception de Montpellier. Avec un grand Mike Maignan dans les cages, pour un 19e clean sheet ?