Manchester United a été terrassé pour la troisième fois de suite dimanche à Watford (3-1) lors de la 5e journée du Championnat d'Angleterre. Après la débandade dans le derby contre City (2-1) puis celle en Europa League jeudi contre Rotterdam (1-0), Jose Mourinho est entré dans le dur en une semaine.

Les "Red Devils", qui n'ont plus gagné depuis le 27 août et un succès étriqué chez le promu Hull (1-0), n'y arrivent décidément plus et pointent désormais à la 6e place avec 9 points. Bien loin du voisin honni City, qui caracole en tête avec 15 unités.

Un scenario d'autant plus difficile à digérer pour "Mou" que les Citizens de son rival intime Pep Guardiola semblent, eux, imbattables. Samedi, ses hommes ont ainsi corrigé Bournemouth (4-0), portant même à huit un record de victoires d'affilée du club qui tenait depuis 1897.

Everton, vainqueur facile de Middlesbrough samedi (3-1), est la seule équipe à tenir le rythme. Les Toffees de Ronald Koeman, 2e avec 13 points, restent sur quatre succès de suite en championnat.

Leicester, le champion en titre, et Arsenal, son dauphin la saison passée, s'étaient, eux, repris contre des promus après des débuts de campagne médiocres. Les "Foxes" ont battu Burnley (3-0), grâce à un doublé de la recrue Islam Slimani. Les "Gunners" n'ont pas tremblé à Hull (4-1), grâce à deux buts d'Alexis Sanchez.

ManU humilié

C'est pourtant la 1re défaite de ManU à Watford depuis 30 ans qui retient l'attention.

Dans la banlieue londonienne, les Mancuniens n'ont jamais trouvé comment faire sauter complètement la défense à cinq des hommes de Walter Mazzarri, l'un des pires ennemis de Mourinho quand les deux ferraillaient en Italie.

Face à un adversaire porté vers l'avant, les Red Devils ont bien eu la possession du ballon, mais n'en ont pas fait grand-chose avec un milieu Fellaini-Pogba-Rooney manquant cruellement d'inspiration et de tempo.

Il a fallu attendre la 21e minute pour voir une première action dangereuse de ManU: Rashford centrait à ras de terre au deuxième poteau pour Ibrahimovic, lancé, mais le Suédois ne trouvait que le petit filet.

Pogba, le joueur le plus cher du monde, a ensuite presque rappelé à l'Angleterre pourquoi MU avait dépensé 105 M EUR pour le recruter, mais sa superbe frappe de 30 mètres trouvait seulement la barre.

Les Red Devils se sont ensuite montrés réellement dangereux à seulement deux reprises. D'abord sur l'égalisation de Rashford, suite à une combinaison avec Ibrahimovic mal dégagée par la défense (1-1, 62). Puis, sur une tête du géant suédois, superbement repoussée par Gomes (79).

Bien insuffisant, car en face, les courageux Hornets, qui surfent sur la vague après leur victoire à West Ham (4-2) le week-end dernier, ont été bien plus efficaces, grâce à Capoue (34) et Zuniga (2-1, 83).

Le camouflet mancunien a même pris une nouvelle allure lorsque Deeney a converti un penalty (90+3). Ce qui pourrait déjà secouer dans les jours à venir l'entraîneur-star Mourinho, nommé pour oublier les errements des ères Moyes et van Gaal.

Plus tard dans la journée, Crystal Palace a largement dominé Stoke (4-1), en déroute pour la quatrième fois de suite. C'est aussi la troisième fois en cinq journées que les "Potters" encaissent quatre buts.

Si Stoke n'a encore pas gagné en championnat, le Français Claude Puel a pu fêter, lui, sa première victoire: son Southampton a battu Swansea (1-0), grâce à l'homme en forme des "Saints", Charlie Austin.