Le Diable est fatigué et va jouer son septième match en vingt-deux jours à Manchester United

Manchester United a dominé Everton (2-1), notamment grâce au premier but de Falcao, ce qui lui permet de compter 11 points et de remonter à un rang plus conforme au sien, dimanche lors de la 7e journée du Championnat d'Angleterre.

Pointés à la 4e place avant les matches d'Arsenal à Chelsea et de Tottenham contre Southampton, les "Red Devils" ont réussi pour la première fois cette saison à enchaîner une deuxième victoire d'affilée, la troisième en tout, et le spectre de la saison galère s'éloigne un peu plus pour Louis van Gaal.

Cerise sur le gâteau, après le troisième but en cinq matches du déjà bien acclimaté Di Maria (27), le très actif Falcao, déjà auteur de deux passes décisives, a enfin ouvert son compteur à sa quatrième tentative en déviant, dans son style particulier face au but, une frappe plein axe de son coéquipier argentin (62).

Mais alors que l'attaque de MU a bénéficié pour pallier la suspension de Rooney de la bonne entrée de Mata, décisif sur l'ouverture du score, sa défense n'a pas oublié pour autant d'un coup tout ses soucis en encaissant son dixième but.

Naismith a ainsi profité de sa passivité pour inscrire de la tête son quatrième but de la saison (55). Avant, Baines, auteur d'un centre parfait sur l'égalisation, aurait déjà pu le faire lui-même s'il n'avait manqué le premier penalty de sa carrière en Premier League à sa quinzième tentative (45).

Mais De Gea, encore décisif à trois reprises dans les arrêts de jeu, a parfaitement annihilé la faute de Shaw sur Hibbert.

La 300e défaite des "Toffees" en Premier League confirme que, malgré leur bonne volonté, ils n'ont plus rien de l'outsider accrocheur qui avait pris six points à MU l'an passé mais est aujourd'hui le premier non relégable (17).

Victorieuse une seule fois en championnat cette saison, l'équipe de Martinez reste même sur cinq matches sans succès après sa quatrième défaite en dix matches.