Championnats étrangers Le milieu de terrain français a été victime d'une campagne de dénigrement particulièrement dégueulasse après avoir loupé un penalty contre Wolverhampton.

Ce n'est pas un scoop, on ne lit pas que des choses sympas et/ou intéressantes sur les réseaux sociaux. On peut parfois y trouver des propos assez nauséabonds. Après Tammy Abramham, le jeune attaquant de Chelsea, anglais mais d'origine nigériane, c'est au tour de Paul Pogba de se retrouver au milieu d'un déferlement d'insultes racistes. Manchester United avait fermement condamné ces tweets. Pareil pour la plateforme elle-même, qui avait rappelé que "les comportements racistes n'ont pas leur place" sur Twitter.



Mais les dirigeants mancuniens ne se contenteront pas d'une simple condamnation de façade. Sky Sports explique que les patrons des Red Devils et ceux du réseau social se rencontreront dans les prochaines semaines pour aborder ce sujet délicat. "Des représentants de Twitter iront à la rencontre de ceux de Manchester, de Kick it Out (une organisation qui lutte contre le racisme dans le football, NdlR) et d'autres assos afin de discuter d'une stratégie à élaborer pour lutter contre le racisme en ligne", a affirmé un porte-parole de Twitter à nos confrères britanniques. "Nous savons que nous devons faire plus pour protéger nos utilisateurs", a-t-il ajouté.

De son côté, la police de Manchester a indiqué à Sky qu'aucune enquête n'avait été lancée pour le moment, car aucune plainte n'avait été déposée.