La Fédération espagnole de football (RFEF) a rejeté l'appel de Cristiano Ronaldo et maintenu la sanction de cinq matches de suspension infligée à l'attaquant-vedette du Real Madrid, coupable d'avoir bousculé l'arbitre dimanche face au FC Barcelone (3-1), a-t-on appris mercredi.

Dans sa décision, le Comité d'appel de la RFEF a rejeté l'argument avancé par le club d'un "geste instinctif, réflexe, incontrôlé" et a décidé de maintenir la sanction prise en première instance: un match de suspension pour le carton rouge reçu, et quatre matches pour ce geste d'humeur à l'encontre de l'arbitre.

Cette décision n'est désormais susceptible d'appel que devant le Tribunal administratif du sport (TAD) espagnol, qui doit être saisi sous quinze jours.

Ronaldo a été exclu à la 83e minute dimanche au Camp Nou lors du match aller de la Supercoupe d'Espagne après avoir écopé d'un carton jaune pour avoir enlevé son maillot en célébrant son but (80e), puis d'un second avertissement discutable pour simulation dans la surface. Incrédule, Ronaldo a poussé dans le dos l'arbitre avant de quitter la pelouse.