L'entreprise, basée en Autriche, est à la recherche du bon coup en Premier league selon le journal britannique The Mirror. 

La "boisson qui donne des ailes" est déjà présente dans différents championnats de football: Autriche, Allemagne, Brésil... Sans oublier l'équipe de New York où joue un certain Thierry Henry.

Le football n'est pas le seul sport dans lequel Red Bull est actif. Il y a aussi la F1 avec Red Bul Racing et Toro Rosso.

Mission a donc été demandée à Ralf Rangnick, directeur sportif du Red Bull Salzbourg, de trouver un club ayant le bon profil dans le championnat anglais. Une équipe capable de jouer un rôle en ligue des champions, compétition de laquelle le groupe est (toujours) absent. 

Selon une source proche du dossier, "l'idéal serait de trouver un club dans l'environnement londonien. Mais, Everton et Liverpool ne posent pas de souci dans la mesure où les deux clubs sont très proches de la C1". Le championnat ne donnant pas suffisamment de perspectives économiques.

Un homme semble être l'architecte du projet, Ralf Rangnick, qui est passé à un cheveu du poste de manager d'Everton l'été dernier. "Il jouera un rôle central dans le rachat puis la gestion du club", affirme la même source. 

C'est une rumeur qui anime le monde du sport business depuis quelques temps et les prétendants ne devraient pas rester muet longtemps. En tout cas, après un nouveau titre rapporté par Sebastian Vettel en F1 à la marque, cela pourrait être le coup de l'année dans le sport le plus médiatisé au monde. 

Le Mirror a dressé rapidement la liste des clubs qui pourraient se repprocher rapidement de Red Bull: Everton, Liverpool, Crystal Palace, West Ham et Leeds.

Des ailes pour Romelu Lukaku ? Il n'en a pas besoin pour l'instant !