Schalke 04 ne changera pas d'entraîneur malgré sa phase retour catastrophique, avec 16 rencontres sans victoire en Bundesliga. Le directeur sportif Jochen Schneider a déclaré mercredi que la direction maintient sa confiance en David Wagner.

"Nous allons nous en sortir", a assuré Schneider, qui estime que la série, un record négatif pour le club, est liée au grand nombre de blessures. Schalke, l'équipe de Benito Raman, pointait dans le top-cinq au moment de la trêve hivernale, mais a fini la saison à la douzième place. "Avant l'hécatombe de blessés, quand David Wagner avait encore ses joueurs disponibles, nous jouions un football attractif", a expliqué Schneider. "Nous conservons une confiance totale en lui."

Le club de Gelsenkirchen est également en proie à des difficultés financières. Le président Clemens Tönnies a démissionné mardi après dix-ans de présidence. Il laisse derrière lui un gouffre financier de près de 200 millions d'euros. Tönnies est en outre pointé du doigt en Allemagne depuis qu'une épidémie massive de coronavirus s'est produite dans son usine de viande. Cela a notamment conduit à un confinement du district de Gütersloh, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.