Journée contrastée pour le PSG. S'il a perdu Neymar sur blessure face à Saint-Étienne, le club de la capitale a aussi remporté son treizième match en quinze rencontres. Un beau bilan qui lui permet de faire cavalier seul en tête du championnat avec 14 points d'avance.

Autre bonne nouvelle: le retour de Sergio Ramos. L'Espagnol a été aligné pour la première fois de la saison contre les Verts et a tenu les 90 minutes. Depuis son arrivée cet été, de gros doutes étaient apparus sur son niveau de forme. Certains médias français avaient même évoqué une probable résiliation de contrat.

L'ancien capitaine du Real Madrid a tenu à donner sa vérité sur ses débuts mouvementés. "Au final, ce sont des moments difficiles, des moments de solitude", a-t-il commencé dans un reportage sur Amazon Prime. "Ce sont des heures entières en salle de sport avec le kiné, le préparateur physique. Tu as en permanence des pensées négatives qui te font douter un peu parfois. Mais j'ai toujours cru en moi, cru en mon travail. Je me concentre sur le fait de rendre au club la confiance qu'il a placée en moi. J'espère atteindre mon meilleur niveau", a-t-il expliqué.

Sobre et efficace, il a obtenu une note de 6/10 par le journal L'Équipe. "Pour son premier match si attendu sous le maillot du PSG, il est d'abord apparu sur la réserve, s'engageant peu et prenant peu de risques même si physiquement il n'a pas dépareillé. Puis il est monté en régime et en confiance et s'est affirmé au fil des minutes", a ajouté le quotidien sportif.

Après des mois de galère, le recordman de sélections avec la Roja veut se projeter dans le futur. Et il est ambitieux. "Je pense que je peux continuer à jouer pendant quatre ou cinq années encore. Le plus important est que la tête tienne parce que ce sont encore beaucoup d'années. Mais j'espère ne plus avoir de problèmes physiques", a-t-il conclu.