Les Rossoneri devaient absolument l'emporter pour finir l'année au sommet de la Serie A. Ils ont fini par arracher la victoire grâce à une tête rageuse de Théo Hernandez (90e+2), danger permanent pour la Lazio.

Seules 14 journées ayant été disputées, Milan ne peut prétendre au titre de Campione d'inverno mais boucle une année 2020 sensationnelle pendant laquelle il ne se sera incliné que deux fois en Serie A: contre l'Inter en février puis contre le Genoa un mois plus tard.

Sa première place a pourtant tenu à peu de choses mercredi. Encore privés de leur chef de file Zlatan Ibrahimovic, touché au mollet gauche après la cuisse, les Milanais étaient sous pression avec la victoire de l'Inter 2-1 à Vérone en début de soirée et se sont fait peur.

Ils avaient fait la différence d'entrée grâce à Ante Rebic, buteur de la tête sur corner (10e), puis Hakan Calhanoglu, qui a converti un penalty obtenu par Rebic (17e).

Mais jamais sonnée, la Lazio a pris le contrôle du match et d'abord réduit l'écart grâce à Luis Alberto. A l'affut, le milieu espagnol a repris de la tête un penalty de Ciro Immobile repoussé par Gianluigi Donnarumma.

Puis Immobile, Soulier d'or 2020, a converti d'un plat du pied croisé une louche de Sergej Milinkovic-Savic, adressée en une touche par-dessus la défense milanaise. Et la rencontre aurait pu tourner du côté de la Lazio sans des choix discutables des Romains dans les derniers mètres.

L'Inter leader deux heures

Finalement, l'Inter n'aura été leader que moins de deux heures. Les joueurs d'Antonio Conte, en "mission scudetto" depuis leur élimination embarrassante en Ligue des champions, ont poursuivi leur série avec un septième succès consécutif en Championnat, notamment grâce à un but de Lautaro Martinez.

+El Toro+ Martinez a ouvert la voie aux nerazzurri face à Vérone en reprenant un centre ajusté de son piston droit Achraf Hakimi (52e).

La fin de plus d'un mois sans marquer pour l'attaquant argentin. Mais un avantage de courte durée pour les Milanais, surpris par une bourde de leur gardien Samir Handanovic.

Sur un centre anodin, le portier slovène a relâché le ballon dans les pieds du jeune attaquant serbe Ivan Ilic, opportuniste (63e).

Déterminé à ne pas laisser passer une occasion de prendre la tête, l'Inter a poussé. Et c'est son défenseur Milan Skriniar qui l'a délivrée sur un centre de Marcelo Brozovic.

Après un corner joué à deux, le Slovaque, au deuxième poteau, a placé une tête croisée tout en finesse hors d'atteinte du gardien (69e).

L'AS Rome, brutalisée 4-1 par l'Atalanta ce week-end complète le podium. Elle s'est imposée 3-2 contre Cagliari grâce à des buts de Jordan Veretout, Edin Dzeko et de son défenseur Gianluca Mancini.

Naples a manqué l'occasion de se détacher à trois points de la Juventus, corrigée 3-0 par la Fiorentina mardi. Dans son stade Diego-Maradona, le Napoli a arraché le nul 1-1 contre le Torino, 19e et en lutte pour le maintien, grâce à un but de Lorenzo Insigne (90e+2). Le club de Campanie, troisième avant les matches de la soirée grâce à l'annulation de sa défaite 3-0 sur tapis vert contre la Juventus et du point de pénalité qui allait avec, finit la journée à la 5e place. Doublé en plus de la Roma par Sassuolo vainqueur 3-2 à la Sampdoria.