Naples (3e) avait ouvert le bal dans cette 35e journée en écrasant Sassuolo 6-1, samedi au stade Diego Armando Maradona. La Juve et les deux clubs milanais l'ont imité en s'imposant dimanche, de manière moins flamboyante.

La Juve (4e) a ouvert l'après-midi en venant difficilement à bout (2-1) de la lanterne rouge, Venise, à Turin.

Le "vieux" Leonardo Bonucci a été le héros de cette rencontre: le jour de ses 35 ans, le défenseur s'est offert un beau cadeau et a surtout sorti son équipe d'un mauvais pas. Buteur dès la 7e minute de la tête, Bonucci a récidivé, en renard des surfaces, à la 75e, alors que les Vénitiens venaient d'égaliser sur une très belle frappe lointaine de Mattia Aramu (71e).

La "Vieille Dame", malgré l'aspect laborieux de sa victoire, est assez fringante en cette fin de saison, avec un seul revers lors des neuf dernières journées.



L'AC Milan, le leader, a enchaîné lors de ce dimanche chargé en signant au stade San Siro une victoire tout aussi laborieuse (1-0) sur la Fiorentina.


Suspense entier pour le scudetto

Alors qu'ils s'acheminaient vers leur troisième match nul et vierge sur leurs cinq dernières rencontres, les Rossoneri ont été délivrés par une frappe puissante de Rafael Leao à la 82e minute.

Enfin l'Inter, le tenant du titre, est allé battre l'Udinese (2-1) dans le Frioul.

Après avoir mené 2-0, après l'ouverture du score dès la 12e minute par Ivan Perisic d'une reprise de la tête au premier poteau sur un corner tiré de la gauche par Federico Di Marco, puis le but sur penalty de Lautaro Martinez, qui a dû s'y prendre à deux fois pour le transformer - son tir de réparation ayant été renvoyé sur lui par le poteau -, les Nerazzurri se sont eux aussi fait un peu peur.



Ignacio Pussetto, en reprenant à la 72e minute un coup-franc tiré par Gerard Deulofeu et détourné par le gardien turinois Samir Handanovic, a en effet ramené l'Udinese à 2-1, faisant vivre une fin de match un peu pénible à l'Inter.


Le suspense reste entier dans la course au titre, où rien n'est encore joué entre l'AC Milan (77 points) et l'Inter, séparés seulement par deux points à trois journées de la fin.

Les Intéristes peuvent encore raisonnablement caresser l'espoir de conserver leur titre. Première occasion pour eux de revenir sur les Rossoneri: dès l'antépénultième journée le week-end prochain, au cours duquel l'Inter recevra vendredi Empoli (14e), avant le déplacement de l'AC Milan dimanche soir sur le terrain du Hellas Vérone (9e).

Le titre semble en effet ne plus devoir échapper à l'un des deux géants de Milan, même si Naples et la Juventus sont mathématiquement encore en course, respectivement à sept et huit points du leader.

L'AS Rome, qui reçoit dans la soirée Bologne, peut revenir en cas de victoire à 8 points de la Juve et 9 de Naples, ce qui lui permettrait mathématiquement d'espérer décrocher une des quatre places qualificatives pour la prochaine Ligue des champions, mais à condition de circonstances très favorables et avec une différence de buts largement en sa défaveur (+15 contre +23 pour la Juve et +36 pour Naples).