L'éternel Francesco Totti a permis à l'AS Rome d'accrocher in extremis le peloton de tête du championnat d'Italie et de suivre le rythme de la Juventus Turin et de Naples lors de la 3e journée, qui a aussi vu les débuts ratés de Joe Hart et la première victoire de l'Inter Milan.

Après le déluge, Totti

La Roma était menée 2-1 par la Sampdoria Gênes et son Stade Olympique était lessivé par le passage d'un monstrueux orage qui a retardé de plus d'une heure le début de la deuxième période.

Alors Francesco Totti, 40 ans dans 15 jours, a mis de l'ordre dans la maison. Une passe décisive magnifique pour l'égalisation signée Dzeko, puis le penalty de la victoire à la dernière seconde, fêté torse nu devant des tifosi trempés mais comblés.

Car ce difficile succès, obtenu après un match très spectaculaire, permet à la Roma de rester dans le peloton de tête.

Les Giallorossi sont deuxièmes à égalité avec Naples, qui a battu Palerme samedi (3-0), et deux longueurs derrière la Juventus, déjà leader et lancée à plein régime avec un nouveau succès face à Sassuolo samedi (3-1), marqué par un doublé de Higuain.

Totti, lui, continue à construire sa légende. En entrant en jeu dimanche, il a entamé sa 25e saison de Serie A avec son équipe de toujours, record de Paolo Maldini égalé. Il a désormais marqué au moins un but lors des 23 dernières saisons et ce n'est peut-être pas fini.

"Comment je vis cette dernière année en tant que joueur ? Sereinement, l'esprit libre. Après, si je reste comme ça, pourquoi est-ce que je devrais m'arrêter ?", a-t-il prévenu.

Icardi sauve l'Inter

Très mal entrée dans sa saison avec un point seulement lors des deux premières journées, l'Inter Milan a enfin décroché sa première victoire de la saison, mais les Nerazzurri (11e) ne sont pas passés loin de la catastrophe sur le terrain de Pescara.

Les Milanais étaient en effet menés 1-0 par le promu jusqu'à la 77e minute, après l'ouverture du score de l'ancien Parisien Jean-Christophe Bahebeck.

Mais Mauro Icardi, capitaine de l'Inter, est l'un des tout meilleurs avant-centres de Serie A et il l'a prouvé avec un doublé qui fait aussi beaucoup de bien à son entraîneur Frank De Boer, qui était déjà sous pression.

Du coup, l'Inter dépasse son voisin et vieux rival l'AC Milan, battu 1-0 à domicile par l'Udinese. Avec une triste 14e place, la situation est déjà compliquée pour l'entraîneur Vincenzo Montella.

. Hart passe au travers

Pour d'autres encore, ce dimanche a été pénible. Pendant qu'ils attendaient sous l'orage la reprise du match à l'Olimpico, les supporters de la Roma ont ainsi pu constater que leurs rivaux de la Lazio n'allaient pas très fort et l'annonce du match nul 1-1 des hommes de Simone Inzaghi a été accueillie par des applaudissements.

Avec quatre points en trois matches, la Lazio s'installe en plein ventre mou (10e).

Joe Hart a lui eu la main molle. Le gardien de l'équipe d'Angleterre, poussé hors de Manchester City par Pep Guardiola, était très attendu pour ses débuts avec le Torino sur la pelouse de l'Atalanta Bergame.

Et ça ne s'est pas passé comme il le souhaitait. Un peu court et la main pas très ferme sur une sortie aérienne, il a permis à Masiello d'égaliser pour l'Atalanta avant de s'incliner sur un penalty de l'Ivoirien Kessié. L'Atalanta s'est imposée 2-1 et les deux entraîneurs, Gasperini pour Bergame et Mihajlovic pour le Torino, ont été expulsés.