La nouvelle a sonné comme une surprise. Cinq ans après avoir soigné une rupture des ligaments croisés du genou à Manchester United, Zlatan Ibrahimovic a été opéré à Lyon pour la même pathologie. Le Suédois a pourtant participé à l'obtention du titre, "une promesse", jusqu'au bout en étant présent sur les terrains de Serie A.

L'attaquant a révélé tous les efforts qu'il a subis pour tenir sa place lors des six derniers mois.

"Ces six derniers mois, j'ai joué sans ligament croisé antérieur. Genou gonflé pendant six mois. J'ai subi plus de 20 injections en six mois. On a dû m'assécher le genou une fois par semaine pendant six mois. J'ai pris des antidouleurs tous les jours pendant six mois. Je n'ai presque pas dormi pendant six mois à cause de la douleur. Je n'ai jamais souffert autant, sur et en-dehors du terrain."

Un sacrifice guidé par l'envie du Scudetto.

"J'ai rendu l'impossible possible. Dans mon esprit je n'avais qu'un seul objectif, permettre à mes partenaires et à mon entraîneur d'être sacrés champions d'Italie parce que je leur avais fait une promesse. Aujourd'hui, j'ai un nouveau ligament croisé antérieur et un nouveau trophée."

Pas sûr pour autant qu'il puisse refouler les terrains à quarante ans après une longue indisponibilité estimée à six mois.