Il aime la franchise et il l'a une fois de plus prouvé. Interrogé sur le calendrier démentiel qui frappe les joueurs avec le retard pris à cause du coronavirus, Toni Kroos a poussé un coup de gueule contre les instances. "En fin de compte, avec toutes ces choses supplémentaires qui sont inventées, nous (les joueurs) ne sommes que les marionnettes de la FIFA et de l'UEFA", a pesté l'international allemand dans des propos rapportés par le journal Bild.

Pour le milieu de terrain, les nouvelles compétitions comme la Nations League ne sont pas organisées dans un but sportif mais "pour aspirer tout l'argent possible, mais aussi pour aspirer l'énergie de chaque joueur". Même s'il évolue au Real Madrid, le champion du monde 2014 n'hésite pas à critiquer les rumeurs sur la création d'une Superligue fermée qui réunirait les plus grands clubs dont son équipe. "C'est bien de laisser certaines choses en place quand elles sont bonnes", analyse-t-il en militant pour conserver le format actuel des compétition européennes.

"Les célébrations de Griezmann ou Aubameyang ? Pas un modèle pour les jeunes joueurs"

Toni Kroos a également critiqué les célébrations d'Antoine Griezmann ou de Pierre-Emerick Aubameyang : "Les célébrations d'Aubameyang qui utilise les masques de Spiderman ou encore d'Antoine Griezmann qui danse comme dans Fortnite... Je trouve tout ça ridicule et idiot. Ce n'est pas du tout un bon modèle pour les jeunes joueurs"

Un coup de gueule général qui risque de faire du bruit dans le milieu du ballon rond.