Championnats étrangers

Les principaux résultats des matches disputés ce mardi soir sur les pelouses européennes.

FRANCE

Les amateurs des Herbiers (3e div.) qualifiés pour la finale

Les Herbiers (3e div.) s'est qualifié pour la finale de la Coupe de France de football en battant Chambly (3e div.) 2 à 0 mardi soir au stade de la Beaujoire à Nantes.

Florian David a coupé un centre de Louis Bongongui pour ouvrir le score (28e), et Ambroise Gboho a mis les Vendéens à l'abri en le doublant à la 80e.

Les Herbiers, qui avaient notamment éliminé le RC Lens (2e div.) au tour précédent, seront opposés en finale su Stade de France le 8 mai soit au Paris SG, tout récent champion de France, soit au Stade Malherbe de Caen, qui s'affrontent mercredi dans l'autre demi-finale au Stade Michel d'Ornano de Caen.



ANGLETERRE

Tottenham rate une belle occasion

Tottenham, tenu en échec par Brighton mardi (1-1) en ouverture de la 35e journée de Premier League, a laissé passer une belle occasion de mettre la pression sur Liverpool et Manchester United pour le podium.

En cas de victoire, les hommes de Mauricio Pochettino (4e, 68 points) auraient pu revenir à la hauteur des Red Devils (3e, 70 pts) et se rapprocher à un point de Manchester United, actuel dauphin du championnat (71 pts).

Avec ce nul, Tottenham reste à deux points de Liverpool, qui pourrait accroître encore son avance samedi alors qu'ils affronteront la lanterne rouge du classement West Bromwich.

Les Spurs enchaînent ainsi une deuxième déconvenue après leur défaite samedi face à Manchester City (1-3). Les laissant en plein doute à quelques jours de la demi-finale de Coupe d'Angleterre face à Manchester United samedi.

Ce sont pourtant les Londoniens qui au retour des vestiaires avaient ouvert le score, sur une frappe de leur buteur-vedette Harry Kane, son 26 but cette saison!

Mais deux minutes plus tard, à la suite d'une faute de Aurier sur Izquierdo, un penalty réussi de Pascal Gross permettait à Brighton de revenir (50). Malgré une possession de balles supérieure et davantage de frappes, Tottenham n'aura donc pas réussi à se montrer décisif et repart avec un nul.

De son côté, en n'engrangeant qu'un seul point, Brighton (13e) est désormais sous la menace de ses poursuivants immédiats, notamment West Ham et Huddersfield sur lesquels il ne compte qu'une petite unité d'avance.


ALLEMAGNE

Le Bayern Munich cartonne au Bayer Leverkusen (2-6) et entrevoit toujours le triplé

Après 2013, 2018? Le rêve d'un nouveau triplé sous l'ère Heynckes prend, semaine après semaine, davantage forme du côté du Bayern Munich, facile vainqueur 2-6 mardi au Bayer Leverkusen en demi-finale de Coupe d'Allemagne.

Sauf qu'avant d'affronter en finale le 19 mai à Berlin le vainqueur de Schalke-Francfort (mercredi), les champions d'Allemagne devront prouver face au Real Madrid en demi-finale de C1 (25 avril et 1er mai) que leur domination dépasse les frontières nationales.

Pour ce faire, ils pourront compter sur leur incroyable force de frappe offensive et notamment Thomas Müller qui s'est offert un triplé mardi.

Même si ses joueurs ont été sacrés champion d'Allemagne pour la sixième fois consécutive dès début avril, Jupp Heynckes, lui-même ancien entraîneur de Leverkusen (2009-2011), avait prévenu que ses hommes "joueraient tous les matches restant à fond".

Pas question donc de prendre à la légère un adversaire qu'ils avaient déjà balayé 3-1 à deux reprises cette saison en championnat.

Sans surprise, il avait donc appelé son équipe type pour cette neuvième demi-finale de Coupe d'affilée des Bavarois.

En l'absence de Vidal, touché dimanche à l'entraînement et indisponible jusqu'à la fin de la saison, il avait aligné la paire Martinez-Thiago en sentinelles dans un schéma très offensif en 4-2-3-1.

Il n'aura pas fallu attendre longtemps avant de s'apercevoir de la supériorité du leader de Bundesliga: Lewandowski a en effet rapidement ouvert le score en déviant une frappe de Martinez (3e) avant de le doubler, totalement oublié au second poteau, d'une reprise du droit sur un centre parfait de Ribéry (9e).

Le suspense a été relancé quelques instants plus tard quand le capitaine local Lars Bender profita d'un cafouillage dans la défense munichoise pour sauter plus haut que tout le monde et marquer de la tête (16e).

N'ayant rien à perdre, les joueurs de Leverkusen, très rapides en contres, ont alors joué le coup à fond mais se sont heurtés à un excellent Ulreich (32e, 37e).

Leurs efforts auraient pu payer au retour des vestiaires mais une fois de plus le gardien remplaçant de Neuer a fait le boulot, notamment du bout du pied comme un gardien de handball (50e, 52e).

Les visiteurs ont ensuité tué tout suspense en l'espace de 11 minutes: Müller en renard des surfaces (52e) puis Thiago (61e) et à nouveau Müller (63e) alourdirent en effet le score.

Sur un merveilleux coup franc du gauche, la jeune pépite jamaïcaine Bailey (ex-Genk) atténua bien les chiffres (72e).

Mais Müller était décidément dans un grand soir et s'octroya un triplé sur un nouveau caviar de Thiago (78e).


ITALIE

L'Inter met la pression sur les Romains

L'Inter Milan s'est provisoirement installée sur le podium en battant très facilement Cagliari (4-0) mardi en ouverture de la 33e journée du championnat d'Italie et a ainsi mis la pression sur l'AS Rome et la Lazio Rome.

La bataille est acharnée pour les 3e et 4e places, qui offriront chacune un billet direct pour la Ligue des Champions en début de saison prochaine.

Avec son succès de mardi, l'Inter (3e) compte 63 points, soit deux de plus que l'AS Rome (4e) et la Lazio (5e), qui ne joueront que mercredi.

La Roma, qui peine actuellement à domicile, recevra le Genoa, 12e, qui n'a plus rien à perdre ni à gagner cette saison.

La Lazio ira pour sa part défier la Fiorentina (7e), revenue à deux points de la 6e place qualificative pour l'Europa League et qui reste sur une impressionnante série de six victoires et un nul.

De son côté, l'Inter, qui pourrait donc faire une très bonne opération lors de cette journée placée en milieu de semaine, n'a pas eu besoin de trop forcer pour se débarrasser de Cagliari.

Face à des Sardes totalement inoffensifs, les Milanais ont en effet frappé à quatre reprises, alors qu'ils n'avaient pas marqué une seule fois lors des trois dernières journées.

C'est d'abord Joao Cancelo qui a parfaitement lancé les nerazzurri avec un but dès la 3e minute sur un coup franc excentré.

L'avant-centre et capitaine Icardi a ensuite pris le relais après la pause (50e) avec son 25e de la saison en Serie A, son record personnel. Brozovic (60e) puis Perisic (90e) ont ensuite creusé l'écart.

Outre les matches des deux équipes romaines, la suite de la 33e journée sera marquée mercredi par le duel pour le titre.

La Juventus Turin, en tête avec quatre points d'avance, ira à Crotone (18e), alors que Naples (2e) recevra l'Udinese, 13e et en chute libre après neuf défaites d'affilée.



ESPAGNE

Le Barça et Séville déjouent, la tête à leur finale

Le FC Barcelone a concédé le nul 2-2 sur la pelouse du Celta Vigo mardi pour la 33e journée de Liga, la tête déjà en finale de la Coupe du roi qui se jouera samedi face à un FC Séville qui a également déjoué.

Les Blaugranas, été éliminés à la surprise générale par l'AS Rome en quarts de finale de Ligue des champions, n'ont désormais qu'un objectif: réaliser le doublé championnat-coupe.

Avec 83 points (12 d'avance sur l'Atlético Madrid, focalisé lui sur sa demi-finale à venir en Europa League face à Arsenal), le titre est quasiment assuré aux Blaugranas, sauf accident industriel lors des cinq prochaines journées.

C'est donc avec un onze remanié dans les grandes largeurs (Messi, Suarez, Umtiti, Alba et Sergi Roberto sur le banc) et une infirmerie bien remplie (Iniesta, Piqué, Busquets, Rakitic) que les hommes d'Ernesto Valverde se sont présentés sur la pelouse du Celta.

L'occasion pour des remplaçants comme les Français Lucas Digne ou Ousmane Dembélé de saisir leur chance.

Ce dernier l'a bien fait, en ouvrant le score d'une volée bien placée du gauche à l'entrée de la surface. L'international, qui espère faire partie des 23 Bleus pour le Mondial en Russie, a ainsi inscrit son premier but sous les couleurs catalanes en championnat, après sa première réalisation toutes compétitions confondues en Ligue des champions le mois dernier contre Chelsea.

Mais le Barça n'a jamais réussi à faire le break dans ce match. Jonny Castro a ainsi bien repris juste avant la mi-temps un centre fort à ras de terre de Maxi Gomez pour concrétiser un temps fort du Celta Vigo (1-1, 45e), qui a buté plusieurs fois sur un excellent Ter Stegen (10e, 34e, 89e).

L'Europe dans la mire

Trois minutes seulement après l'entrée en jeu de Lionel Messi, Barcelone a repris l'avantage grâce à Paco Alcacer (2-1, 64e), servi par un centre tendu de Semedo, qui a bien combiné avec Dembélé.

Mais le carton rouge infligé à Sergio Roberto, entré avec la "Pulga" pour le Barça, a changé la dynamique de la fin de partie, dominée par le Celta, qui a fini par égaliser sur un but de Iago Aspas (2-2, 82e), aidé ni vu ni connu de son bras.

Reste à voir si ces deux points abandonnés et cette rotation de l'effectif permettront aux Catalans de l'emporter samedi face au FC Séville.

Les Sévillans avaient eux aussi sûrement l'esprit ailleurs, puisqu'ils ont concédé le nul (0-0) sur la pelouse du relégable La Corogne (18e) plus tôt mardi, à l'issue d'un match qui aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre tant les deux équipes se sont créé d'occasions mais ont manqué de réalisme.

Du coup, le FC Séville (7e) pointe toujours à 4 points de la cinquième place qualificative pour l'Europa League occupée par le voisin du Bétis (qui joue jeudi soir) et pourrait être condamné, s'il veut rejouer sur la scène européenne à battre... le Barça en finale de la Coupe.

Pendant ce temps, Villarreal (6e), qui n'a lui aucune échéance européenne, en a profité pour s'imposer mardi 2-1 face à Leganés et s'approcher à un petit point de l'Europe.