Acheté cet été par Chelsea au Real Madrid contre un chèque de 80 millions d'euros, Alvaro Morata brille du côté de Stamford Bridge.

Auteur de 6 buts en 9 apparitions en Premier League, l'international espagnol a tenu à régler ses comptes avec le Real Madrid. Façonné depuis son plus jeune âge par la Casa Blanca, le Madrilène d'origine éprouve de la rancœur envers le Real.

Été 2016. Après deux saisons passées sous le maillot de la Juventus Turin, le jeune Morata s'est aguerri. Il s'épanouit en Italie et ne compte pas revenir au Real Madrid. Seulement voilà... Le club madrilène a prévu le coup en incorporant une clause de rachat dans le contrat de sa pépite. "Les deux saisons à la Juve ont été formidables. Je suis venu, je n'étais qu'un garçon, je suis reparti en étant un vrai joueur de football. (...) Je n'aurais jamais quitté l'Italie et la Juve. Je suis retourné au Real Madrid parce qu'il y avait des clauses contractuelles qu'il fallait respecter."

Dans La Gazzetta dello Sport, l'attaquant de 25 ans va plus loin. "La déception était énorme: je me suis retrouvé au point de départ. Le Real m'a traité comme le gamin que j'étais avant mes deux saisons italiennes." Pourtant, à y regarder de plus près, Alvaro Morata aura malgré tout pris part à 41 rencontres et inscrit la bagatelle de 20 buts sur la saison 2016-2017. Un bilan plus qu'honorable pour celui qui s'estimait barré par Karim Benzema.

"Je suis venu à Chelsea parce qu'il y avait notamment Antonio Conte. Quand j'ai su qu'il me voulait, je n'y ai pas réfléchi à deux fois", a assuré l'Ibère.