Championnats étrangers

Qu'arrive-t-il au FC Barcelone ? Très inquiétant samedi en Liga, le champion d'Espagne en titre a chuté face au promu Grenade (2-0), malgré les efforts de Lionel Messi, et laissé l'épatant club andalou s'installer provisoirement en tête devant Séville, opposé au Real Madrid dimanche.

Impuissant et dépassé au stade Nuevo Los Carmenes, le Barça s'est retrouvé mené après seulement deux minutes de jeu sur une tête de Ramon Azeez (2e). Puis Alvaro Vadillo a alourdi le score (66e) sur un penalty provoqué par une main d'Arturo Vidal.

Et malgré l'entrée à la pause de Messi et du prometteur attaquant Ansu Fati (16 ans), les Catalans ont subi, déjà, leur deuxième défaite en cinq journées du Championnat d'Espagne... alors qu'ils n'avaient concédé jusque-là que quatre revers en deux saisons de Liga depuis l'arrivée de l'entraîneur Ernesto Valverde! De quoi faire redoubler les critiques contre le technicien dans les prochains jours...

Au classement, Grenade (1er, 10 pts) est un leader surprise devant le Séville FC (2e, 10 pts), qui reçoit dimanche le Real (5e, 8 pts). L'Atlético Madrid, freiné par le Celta Vigo (0-0), est troisième (10 pts) et Barcelone est septième avec seulement 7 points sur 15 possibles.

- Griezmann fantomatique -

Ce Barça-là n'est que l'ombre de lui-même: il n'a plus gagné à l'extérieur en match officiel depuis le mois d'avril, il peine à développer du jeu et sa nouvelle ligne d'attaque avec Antoine Griezmann manque cruellement d'efficacité.

Mis à part les exceptions Messi, Fati et Frenkie de Jong, difficile d'épargner les joueurs barcelonais, apparus très en-deçà de leur niveau supposé. Déjà ballotés mardi en Ligue des champions à Dortmund (0-0), les Catalans ont encaissé un but trop rapide samedi sur une grossière erreur de la recrue Junior Firpo, bien exploitée par Grenade et par Azeez qui a accompagné au fond un centre dévié par Gerard Piqué (2e).

Sans idées, le Barça a gâché ses principales occasions, à l'image de Luis Suarez (21e, 33e, 45e+4). Au moins l'Uruguayen a-t-il eu des opportunités car Griezmann a été fantomatique: d'abord trop excentré, et ensuite trop maladroit, il a semblé porter le poids des 120 M EUR investis pour le recruter.

Il a d'ailleurs fallu attendre plus d'une heure pour voir le premier tir cadré blaugrana! Et pour ne rien arranger, Vidal a provoqué un penalty juste après son entrée en jeu, quand le Barça semblait relever la tête. But, 2-0, et fin de l'histoire (66e).