L'anniversaire du célèbre joueur de foot argentin coïncidait avec la reprise du championnat de première division argentine après 228 jours d'arrêt dû au Covid-19.

Maradona, placé à l'isolement de manière préventive depuis plusieurs jours pour avoir été en contact avec une personne présentant des symptômes du Covid-19, a finalement pu assister à une petite partie de ce match.

Quelques minutes avant le début de la rencontre, l'Argentin est monté sur le terrain d'un pas hésitant à cause de ses genoux douloureux, accompagné de deux assistants qui l'ont aidé à marcher, tandis que l'annonceur du stade souhaitait un bon anniversaire "au meilleur de tous les temps".

Même s'il n'y avait pas de spectateurs dans le stade en raison des restrictions liées au coronavirus, le traditionnel "Olé olé olé, Diego, Diego" a retenti par les haut-parleurs, avec des feux d'artifice lancés depuis la rue.


Marcelo Tinelli, président de la Ligue professionnelle, a accueilli Maradona avec une accolade et lui a remis une plaque d'hommage. Le capitaine de l'équipe championne du monde de 1986 au Mexique a également reçu la reconnaissance de Claudio Tapia, président de la Fédération argentine de football (AFA).

"Le football argentin vous doit beaucoup", a déclaré Tapia à Maradona, qui s'est ensuite assis pendant un moment sur le fauteuil à côté du banc des remplaçants, discutant avec Tinelli au moment de l'entrée des joueurs sur le terrain.

La présence de Maradona ce jour-là était restée longtemps incertaine, en raison de sa mise à l'isolement. Comme l'ancien N.10 reste une personne à risque, en raison de ses multiples opérations pour insuffisance respiratoire ou cardiaque, il s'est ensuite retiré du terrain peu après.

De nombreux autres hommages ont été rendus à Maradona pendant toute la journée. Ainsi, quelques heures avant le match, quelque 500 fans de Gimnasia s'étaient rassemblés sur un terrain à côté de la maison de Maradona, dans la ville de Brandsen, dans la banlieue de La Plata, et de là, ils lui avaient chanté un joyeux anniversaire en le saluant.