Depuis qu'il a stoppé sa carrière en 2019 après un échec à Nice et une dernière expérience dans l'anonymat au Qatar à Al-Gharafa, Wesley Sneijder profite d'une après-carrière bien méritée. L'ancien maître à jouer de l'Inter Milan avait déjà surpris par son embonpoint rapide pris en quelques mois.

Lors d'une interview accordée ce week-end au journaliste Gianluca Di Marzio, il a cette fois étonné par une certaine arrogance. Pour lui, il disposait des qualités intrinsèques pour concurrencer Messi et Ronaldo.

"J'aurais pu devenir comme Messi ou Ronaldo. Je n'en avais tout simplement pas envie. J'ai apprécié ma vie, j'ai peut-être bu un verre au dîner par-ci, par-là. Leo et Cristiano sont différents, ils ont fait beaucoup de sacrifices. Et ça me va: ma carrière, malgré ça, a quand même été incroyable."

Des propos qui rappellent le ton hautain employé par son compatriote Noa Lang ces derniers jours.

Depuis la fin de sa carrière, Sneijder a affiné sa reconversion même s'il se garde quelques portes ouvertes. "Ces derniers mois, j'ai commencé à travailler avec des jeunes, j'aime les accompagner dans leur croissance. Dans la vie comme dans le football, cependant, tout est possible. Manager, coach... tout peut arriver."