"Nous allons nous battre, et moi le premier, en tant qu'entraîneur. J'ai toujours dit que j'avais de la chance d'être ici et je ne vais pas abandonner", a dit Zizou en conférence de presse, à la veille du match de Liga prévu samedi contre Huesca. "Tout le monde parle beaucoup, c'est vrai que la situation n'est pas facile, nous n'avons pas gagné assez de matches, mais nous avons vraiment envie de changer cette situation et c'est ce que nous allons essayer de faire", a ajouté Zidane, qui vient de rester isolé plusieurs jours car il était positif au coronavirus.

Le Real est actuellement 3e de la Liga, à 10 points du leader, l'Atlético Madrid. "Dès qu'on perd ou qu'on fait match nul", je dois partir", a ajouté l'entraîneur champion du monde, très remonté: "Je ne suis pas content, et je suis même très énervé, parce que je pense que je ne mérite pas un tel traitement", a-t-il indiqué, en rappelant que "l'an passé, c'est nous qui avons remporté la Liga".

"Il faut nous laisser travailler", a demandé Zizou, pour qui il vaudrait mieux "attendre la saison prochaine pour décider s'il faut faire autrement, changer certaines choses. En attendant, nous avons le droit de continuer à nous battre".
"Je suis resté enfermé pendant deux semaines, et je tournais comme un lion en cage. Je n'avais qu'une hâte, sortir pour pouvoir affirmer que nous allons nous battre jusqu'au bout".