Blessé en 2006 par Marco Materazzi, Zlatan Ibrahimovic a minutieusement préparé sa revanche. Jusqu'au jour où il a envoyé le défenseur del'Inter à l'hôpital lors d'un derby milanais.

Nous sommes en 2006. A cette époque, le Suédois évolue à la Juventus et affronte l'Inter Milan. Il garde des souvenirs très précis de cette rencontre, comme il l'a indiqué au magazine italien GQ. Plus particulièrement d'une action. "Materazzi s'était lancé un défi, comme un assassin, et m'avait blessé. C'était un joueur dur, ok. Mais il y a deux manières d'être dur: la sienne était de vous blesser. Même un joueur comme Maldini pouvait être dur, mais son objectif était différent... Lors du match Juventus-Inter, après la faute de Materazzi, je voulais prendre ma revanche sur 'Matrix' (le surnom de Materazzi, ndlr), parce que quand quelqu'un me fait ça, je n'oublie pas. Mais au bout de deux minutes, j'avais trop mal pour poursuivre. Je ne pouvais plus jouer. Et puis je suis parti à l'Inter, au Barça..."

En Italie, après la Juve et avant le Barça, Zlatan Ibrahimovic se retrouve dans le même vestiaire que Materazzi. S'il n'a pas oublié, il préfère ranger cette histoire dans un coin de sa tête. Le temps de trouver le "bon" moment pour riposter. L'heure de la revanche sonne en 2010, au retour de Zlatan en Serie A sous les couleurs du Milan AC, lors du derby milanais de 2010. "Durant ce match, ils étaient tous contre moi, ça me motivait. J'ai obtenu un penalty en début de match (victoire 1-0), et qui avait fait faute sur moi? Materazzi, bien sûr. En deuxième période, je l'ai vu arriver en face, et je lui ai mis un mouvement de Taekwondo. Je l'ai envoyé à l'hôpital. Stankovic m'a demandé: 'Mais pourquoi t'as fait ça?' Je lui ai répondu: 'J'attendais ce moment depuis quatre ans. Voilà pourquoi.' Et puis je suis reparti."

La réponse de Materazzi: "Merci Zlatan"

Le défenseur italien, dont la réputation sulfureuse n'est plus à prouver (demandez à Zidane...), a eu vent des déclarations d'Ibra cette semaine. Il lui a répondu par la provocation dans une publication sur les réseaux sociaux où il soulève la Ligue des Champions. "Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu... Merci infiniment Zlatan... Sans toi, nous ne l'aurions jamais gagnée!" Pour rappel, la saison qui a suivi le départ de Zlatan Ibrahimovic de l'Inter Milan, le club lombard a réussi un retentissant triplé, dont la C1, sous les ordres de José Mourinho.